OM, Cardoze : « Les conditions n’étaient pas réunies »

Par la voix de son directeur de la communication, l’Olympique de Marseille a réagi aux incidents survenus dimanche soir contre l’Olympique Lyonnais au Groupama Stadium. Conséquence d’un jet de bouteille sur Dimitri Payet, le match a été interrompu puis définitivement arrêté.

Jacques Cardoze, OM

Dans un communiqué publié sur le site officiel du club, Jacques Cardoze s’est félicité de la décision prise de ne pas reprendre la rencontre, expliquant que les joueurs de Jorge Sampaoli n’étaient plus en capacité de revenir sur le terrain.

« L’arbitre a toujours considéré que sa position était de ne pas reprendre le match. Il y a eu un projectile envoyé sur Dimitri Payet et on peut imaginer, derrière, l’atteinte psychologique pour nos joueurs. Faire reprendre le match aurait pu créer des conditions d’iniquité. On voyait bien que les conditions n’étaient pas réunies. On était dans le devoir d’attendre la décision de l’arbitre, celle ensuite de la Ligue. Elle s’est exprimée dans un communiqué dans le courant de la soirée pour regretter la décision de reprendre le match, puisque, à un moment donné, il a été question que le match reprenne. Dans un second temps, l’arbitre s’est à nouveau réuni avec les deux présidents, Jean-Michel Aulas et Pablo Longoria. Après cette réunion, il a considéré que les conditions n’étaient pas réunies. La position du club est que c’est à l’arbitre de décider et il a été très clair, il a répété à plusieurs reprises que sportivement, les conditions n’étaient pas réunies. »