OL-OM : l’avocat de l’agresseur commente le jugement

Me David Metaxas, interrogé par la presse à la sortie du tribunal de Lyon, s’est dit « satisfait » et « soulagé » par le verdict.

Dimitri Payet, Lyon OL - Marseille OM

Le supporter de l’OL ayant lancé une bouteille d’eau à la tête de Dimitri Payet a été condamné à six mois de prison avec sursis, alors que six mois ferme avait été requis, et cinq ans d’interdiction de stade. Une sanction mesuré pour son avocat : « Je reste intimement persuadé que ce n’était pas son souhait de blesser Dimitri Payet qu’il ne connaissait pas. Ce n’était pas non plus son souhait de causer l’interruption du match. Cela a été entendu. Il s’en veut, clairement. S’il pouvait à lui seul indemniser tout le monde, il le ferait. Bien évidemment, il n’en a pas la capacité. Mais c’est un homme soulagé, qui va pouvoir retrouver une vie normale après tout ce chaos judiciaire et médiatique. (…) Encore une fois, il présente ses excuses à tout le monde : aux clubs, aux supporters, et bien évidemment à titre principal à Dimitri Payet. Il regrette son geste. (…) C’est une décision qui me satisfait. Du moment où une personne ressort libre du tribunal alors que la prison ferme avait été demandée, je suis satisfait. La peine requise était incompréhensible, disproportionnée. On a voulu faire un exemple, mais l’exemplarité n’est jamais une bonne chose. J’ai considéré que la justice était un peu en mission commandée. Heureusement les magistrats du siège sont souverains, indépendants, et ils viennent de le prouver »

L’avocat a également salué l’interdiction de stade contre son client : « Il a eu un comportement antisportif, qu’il faut bannir des stades. Il le savait, il l’accepte. Il a fait 20 ans de stade, il attendra cinq ans pour retourner au Groupama Stadium. Il sait aussi qu’il a fait du tort à tout le monde et que pendant un temps il n’aura plus sa place dans les stades. C’est aussi le message du jour : quand on fait quelque chose de grave dans un stade, on n’y a plus sa place. »