Nantes : Kombouaré souhaitait que l’agresseur de Payet soit interdit de stade à vie

Antoine Kombouaré pense que la justice a été trop gentille avec l’agresseur de Dimitri Payet (34 ans). Il juge sa condamnation à cinq ans d’interdiction de stade pas suffisamment sévère.

Dimitri Payet, Lyon OL - Marseille OM

En conférence de presse, le coach du FC Nantes, Antoine Kombouaré, a fait part de sa colère, suite à l’incident qui a provoqué l’arrêt du match OL-OM. Il pense que le lanceur de la bouteille aurait dû être interdit de stade à vie. Il a paru particulièrement touché pour Dimitri Payet : « J’étais très frustré, et ma frustration s’est transformée en colère. Ce n’est pas possible, ce sont des choses qui se répètent, et deviennent de plus en plus graves ! Surtout, j’étais très affecté quand j’ai vu Dimitri au sol. Il y a des gens qui viennent voir un match pour agresser un joueur. C’est inadmissible, impensable », a confié l’entraîneur des Canaris en conférence de presse.

« Ces gens-là sont des criminels »

Il considère que le supporter aurait dû être interdit de stade à vie : « Ces gens-là sont des criminels, ils n’ont rien à foutre dans les stades, il faut les interdire à vie. Si j’étais dans les instances décisionnaires, ces gens ne mettraient plus jamais les pieds dans un stade. Fini. J’ai essayé de me mettre 30 secondes à la place de Dimitri, et je me dis qu’il doit être traumatisé à vie. Il ne peut plus venir frapper un corner comme avant. À ce moment-là, il ne peut plus jouer ni lui ni ses partenaires. Tout le monde est affecté. Si on les oblige à revenir sur le terrain, ce n’est plus le même match. À chaque fois qu’un acteur est agressé, on ne doit plus jouer. Quand je vois le joueur blessé au sol, on ne parle plus de foot. Il n’y a plus que les politiques, les gens de la Ligue et des supporters pour penser qu’on peut encore jouer après ça. Mais c’est impossible. Si ça arrive à l’un de mes joueurs, je les envoie tous à la douche, et on s’en va. Même si on doit perdre des points derrière », a-t-il poursuivi.

Pour rappel, le supporter lyonnais coupable d’avoir lancé la bouteille sur le joueur de l’OM a écopé d’une peine de prison de six mois avec sursis probatoire (d’une durée de deux ans) et une interdiction de stade de cinq ans.