OL : Bosz en veut toujours à l’OM et s’explique

L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Peter Bosz, était de passage en conférence de presse ce lundi à la veille du match en retard de la 14e journée de Ligue 1 contre l’OM. Cette rencontre se jouera à huis-clos au Groupama Stadium, plus de deux mois et demi après le jet de bouteille sur Dimitri Payet ayant entraîné l’arrêt définitif de ce choc. 

Peter Bosz, OL, Olympique Lyonnais

Le coach lyonnais a reconnu ce lundi qu’il en voulait toujours aux Marseillais de n’avoir pas voulu reprendre la rencontre le 21 novembre dernier. “Je ne vais répondre que pour moi : absolument, oui. Parce qu’à mon avis, ce n’était pas nécessaire d’arrêter ce match. Il y avait 60 000 personnes dans le stade, une bonne atmosphère, un fou, et tout le monde a payé. L’arbitre ne voulait pas arrêter, si le match n’a pas, c’est seulement parce que Marseille a refusé de jouer ce soir-là. Alors oui je suis toujours en colère. On a des blessés, dont Houssem Aouar, le dernier en date, deux suspendus, Tino Kadewere et Damien Da Silva, Karl Toko-Ekambi est très bon à la CAN et va rester plus longtemps, Lucas Paqueta est au Brésil, Bruno Guimaraes est parti et Moussa Dembélé, malade, ne sera pas là non plus”, a souligné le technicien néerlandais devant les médias.

Ce dernier a ensuite reconnu que l’OM serait forcément un adversaire coriace. “Cela me fait plaisir de voir l’équipe de Sampaoli parce que j’aime le foot. J’ai vu l’évolution de l’OM, qui maunsait de régularité au début, mais qui vient de gagner ses cinq derniers matchs à l’extérieur. Nous, on aura une équipe différente, mais ça donnera la possibilité à certains de montrer que le coach avait tort de ne pas les faire jouer”, a-t-il conclu.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)