OM, Sampaoli : « Aujourd’hui, ceux qui sont les meilleurs jouent »

En conférence de presse, Jorge Sampaoli a répondu à quelques critiques dont il est l’objet. Il pense notamment faire jouer les meilleurs, actuellement, dont ne fait donc pas partie Arek Milik (27 ans).

Jorge Sampaoli, OM Olympique de Marseille

Face aux journalistes, l’Argentin a d’abord répondu au manque de réalisme de son équipe : « L’équipe a besoin de tous les joueurs. On a besoin que tous les joueurs soient à 100%. J’ai vraiment besoin de tout le monde pour l’équipe. C’est vraiment le rendement collectif qui prime. » Il a aussi commenté les critiques dont il a été l’objet, alors qu’il a tardé à réagir tactiquement, en seconde période, contre l’OL : « Il n’y a pas vraiment de raison. On ne m’aurait pas posé la question si on avait fait nul ou victoire contre Lyon. Cela dépend vraiment de ce que je vois sur le terrain, du moment. Ce n’est pas forcément le changement qui apporte la victoire ou la défaite. Ce n’est pas toujours un aspect avec une conséquence directe sur le terrain. Peut-être que j’aurais dû faire un changement défensif contre Lyon. Mais c’est toujours une décision très rapide à prendre. »

« Kolasinac et Bakambu devront jouer même s’ils ne sont pas prêts à 100 % »

Sampaoli a aussi évoqué le statut de remplaçant d’Arek Milik : « Nous, entraîneurs, devons faire en sorte que l’équipe gagne. J’ai essayé différentes choses, comme Payet en numéro 9. Pour moi, Payet est un attaquant. J’essaie aussi de voir s’il vaut mieux jouer avec des ailiers ou non. (…) Ce qui est toujours important pour moi, c’est que l’OM gagne. Le plus important, ce n’est vraiment pas les noms, que ce soit Milik ou Sampaoli. Je veux le meilleur pour l’équipe. Aujourd’hui, ceux qui sont les meilleurs jouent. » Il a enfin indiqué qu’il n’hésiterait pas à s’appuyer sur Sead Kolasinac et Cédric Bakambu, pour les prochains matchs : « L’arrivée de Kolasinac est faite pour avoir plus d’options, que Luan Peres puisse souffler. Lui et Bakambu devront jouer même s’ils ne sont pas prêts à 100 %. Quand on joue tous les trois jours, on a besoin d’avoir différentes options. S’ils avaient été qualifiés, ils auraient joué contre Lyon. En plus, pour Kola, il faut ajouter la barrière de la langue. Il doit s’habituer au système et à ses partenaires. »

L’OM reste 3e du classement, mais a désormais autant de matchs au compteur que ses adversaires. Il affrontera Angers, vendredi.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)