Lens : déclassé, Leca sort du silence

Contraint de partager son statut de numéro un avec Wuilker Farinez suite à la décision de son entraîneur Franck Haise durant la trêve hivernale, le gardien de Lens, Jean-Louis Leca, accepte ce choix mais le vit mal.

Jean-Louis Leca

Alors qu’il était titulaire incontestable depuis son arrivée à Lens à l’été 2018, l’ancien Bastiais s’est confié sans détour sur son ressenti dans les colonnes de L’Equipe. «Quand mon entraîneur me dit ça, si je vous dis que je trouve ça génial, que j’ai super apprécié la discussion, que tout est beau, tout est rose… Vous me connaissez, je suis compétiteur, j’aime gagner. Depuis 10 ans, je suis titulaire. On me dit : ‘Jean, on va commencer à lancer Wuilker.’ Ça me touche. Vous dire que je l’ai bien pris, c’est mentir. On a tous un ego. On se pose tous des questions à un moment donné», a glissé le portier, qui promet néanmoins de conserver un état d’esprit positif.

«À travers tout ce que j’ai fait au club depuis mon arrivée, je sais que je suis performant, que je peux encore l’être. Bien entendu, je suis surpris même si je savais que ça allait arriver. Je ne pensais peut-être pas maintenant. Après, mon entraîneur a sa vision des choses. Quand il fera appel à moi, je donnerai le maximum, numéro un ou numéro deux», a assuré Leca, qui a jusqu’à présent débuté 3 des 5 matchs des Sang et Or en 2022, dont 2 sur 3 en Ligue 1.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)