FIFA : non, l’instance ne paiera pas ses impôts en France

La FIFA a ouvert des bureaux à Paris. Son statut lui évitera néanmoins de payer des impôts en France.

FIFA illustration

D’après les renseignements obtenus par Le Monde, la FIFA bénéficiera d’un statut fiscal qui lui permettra d’éviter de payer des impôts en France. L’instance n’aurait en effet pas l’intention de ramener ses activités commerciales à Paris. Il s’agirait uniquement de celles « non commerciales et non lucratives ». Il faut dire que la FIFA dispose d’un régime fiscal très avantageux en Suisse, avec un taux d’imposition de 12 % sur ses bénéfices. Il pourrait donc être bien supérieur si elle ramenait ses activités marketing dans la capitale.

Par ailleurs, l’instance aurait négocié avec le ministère de l’Économie et des Finances que ses salariés disposent du statut de “travailleurs détachés”, leur évitant de payer des cotisations en France. Elle aurait « conseillé à ses employés de ne pas rester plus de 183 jours sur le territoire français afin de ne pas être considérés comme résidents fiscaux en France ».

Le Monde indique enfin qu’une réflexion a été ouverte en vue de doter les fédérations sportives d’un statut spécifique.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)