Guerre en Ukraine : l’énorme soutien de Guardiola à Zinchenko

Josep Guardiola a rebondi aux déclarations d’Oleksandr Zinchenko, très remonté contre Vladimir Poutine après la décision prise par le président de la Russie d’envahir l’Ukraine.

Josep Guardiola, Manchester City

L’entraîneur de Manchester City a dit comprendre, en conférence de presse, la position de son défenseur sur la situation dramatique connue par son pays natal. Le coach espagnol en a profité pour se lancer dans une tirade contre les conflits armés.

“Que feriez-vous si un pays attaquait le Royaume-Uni ? Comment réagiriez-vous ? Comment vous sentiriez-vous ? Personne n’a rien fait en Yougoslavie et ils se sont entretués pendant de nombreuses années. Malheureusement, il y a des guerres partout dans le monde et en voilà une de plus. C’est une honte. C’est même plus qu’une honte parce que des innocents meurent alors qu’ils voulaient juste vivre en paix. Partout dans le monde, les gens veulent vivre en paix, une maison, bien dormir, manger dans une assiette, aller au cinéma, pouvoir se balader, de l’amour. C’est tout. Ce sont toujours des gens innocents qui doivent subir la mort d’un ou plusieurs proches. C’est dur à accepter. Les leçons du passé n’ont peut-être pas été retenues. En Syrie ou ailleurs actuellement, les plus forts tueront les plus faibles.”

“Pep” pense que le joueur de 25 ans est apte au service malgré le lourd contexte du moment. “Nous avons échangé personnellement avec lui. Nous avons vu les informations et cela nous préoccupe. Mais Aleks est quelqu’un d’incroyablement fort. Ce n’est pas simple. Hier, il a été brillant à l’entraînement. Il est prêt à jouer si il faut.”

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)