Lens : “de quoi devenir fou”… Haise dégomme la VAR !

Surpris à domicile par Brest (0-1) ce samedi en Ligue 1, Lens pourra se plaindre d’un penalty très probablement oublié en fin de match malgré un contact entre le gardien breton Marco Bizot et l’attaquant nordiste Ignatius Ganago dans la surface adverse.

Invité à s’exprimer sur ce sujet en conférence de presse, l’entraîneur des Sang et Or, Franck Haise, a poussé un vrai coup de gueule. Non seulement, le technicien est persuadé qu’il y avait penalty, mais il ne comprend pas pourquoi la VAR n’est pas intervenue. «Je ne comprends pas l’arbitrage et encore moins la VAR. Ce soir, il y a penalty, évidemment qu’il y a faute, on peut tout me raconter», a pesté le Lensois. «Je comprends que des entraîneurs et des présidents ne soient pas contents chaque week-end. À vitesse réelle, je ne sais pas si Ganago est touché ou exagère mais quand j’ai vu le ralenti, avec mes vieux yeux et après avoir remis mes lunettes, Bizot ne prend que le joueur. Il y a vraiment contact, il a une bonne béquille à la cuisse. Et dans le camion de la VAR, ils n’interviennent pas. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a un vrai problème entre l’arbitrage et la VAR.»

En effet, Haise estime que le problème est récurrent et va bien au-delà du match du jour. «J’étais devant ma télé dimanche dernier pour Lyon-Lille (avec le but polémique refusé à Lucas Paqueta, ndlr), il y a de quoi devenir fou. Toutes les semaines, il y a des problèmes, ce sont à eux, les arbitres, de se poser des questions. La VAR corrige beaucoup d’erreurs, je ne vais pas le nier, mais cela m’embête quand elle ne corrige pas de grosses erreurs», a conclu le Nordiste pour achever son réquisitoire.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)