OL : la réponse d’Aulas aux supporters en colère

En marge de la présentation aux médias de la recrue Tetê, Jean-Michel Aulas est revenu jeudi sur la fronde de deux groupes de supporters de l’Olympique Lyonnais.

Jean-Michel Aulas FFF

Dans un communiqué, les Bad Gones et Lyon 1950 ont annoncé leur décision de faire la grève des encouragements lors de la première période du match contre Angers, ce dimanche au Groupama Stadium, comptant pour la 30e journée de Ligue 1. En cause, une situation sportive jugée décevante. S’il comprend la colère des fans, le président lyonnais invite au respect et prévient que tout reste ouvert d’ici la fin de saison.

“Leur inquiétude est légitime. On est sensibles à cela. On a l’ambition de terminer dans les clous que nous avions définis en début de saison. L’équipe a été quelques fois imprévisible. On s’est tout de même qualifiés contre Porto. On est capables du meilleur de temps en temps. On pourrait l’être de manière plus régulière. On parle régulièrement avec les supporters. J’ai été peiné de lire qu’ils sentaient une certaine distance avec le club. On est dans une situation particulière. Tant que les choses restent possibles, je ne vais pas prendre l’initiative de créer un doute dans l’esprit des joueurs. Je pense que c’est trop tôt de réagir comme ça. On va jouer un match terriblement important contre Angers. Le sentiment de revanche doit exister. Et on va jouer notre avenir européen. Je souhaite que tout le monde soit derrière l’équipe. L’équipe a besoin de ses supporters. Il faut qu’ils m’entendent. Sans eux, on ne pourra pas le faire. Il faut avoir le respect du logo, de l’institution.”

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)