Metz : le fatalisme d’Antonetti sur la course au maintien

C'est un Frédéric Antonetti très touché qui s'est présenté en conférence de presse après la défaite du FC Metz contre le Stade Brestois (0-1, 34e journée de Ligue 1), dimanche à Saint-Symphorien.

Le technicien des Grenats a reconnu sans détour que le maintien du club lorrain, dernier du classement à sept longueurs de la place de barragiste occupée par Saint-Etienne, sera désormais très difficile à obtenir alors qu'il ne reste que quatre journées.

“Ce match fait partie de la saison noire qu'on est en train de vivre (…) Depuis cinq semaines, c'était encore possible. Les faits me donnent raison. On ne gagne pas un match. Que voulez-vous que je dise ? Je ne dis rien et je ferme ma gueule. Si on ne gagne pas un match, c'est qu'on a des manques (…) J'ai dit avant le match qu'on avait 5 % de se maintenir. Il faut être réalistes. On veut sauver notre honneur et être dignes. J'ai toujours pensé qu'on avait une chance. J'y ai cru encore aujourd'hui (…) Je pense qu'on avait les moyens de se maintenir et je n'ai pas tiré le maximum du groupe.”

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)