Barça : les confessions de Piqué sur le rachat d’un club français

Dans le cadre d'un entretien accordé au journal L'Equipe, Gérard Piqué révèle avoir tenté de s'offrir les services d'un club français de troisième division. Le défenseur central du FC Barcelone souhaitait racheter le Red Star, en vain.

Club de troisième division française actuellement entraîné par l'ancien défenseur Habib Beye, le Red Star est passé à côté d'un repreneur de renom. Interviewé par le quotidien L'Equipe, Gérard Piqué a fait une révélation fracassante. Le défenseur central du FC Barcelone explique que la société Kosmos, dont il est le patron, avait envisagé de racheter le club francilien basé au stade Bauer, au printemps dernier. En vain, puisque les discussions n'avaient pas permis de trouver un terrain d'entente avec la formation de Saint-Ouen, onzième de National 1 et hors course pour une montée en Ligue 2.

“On a été à deux doigts de racheter le Red Star. Malheureusement, on a débarqué un peu tard dans les négociations. Mais je suis allé à Paris, j'ai vu le stade, j'ai discuté avec Patrice Haddad, le propriétaire à l'époque… Ça m'intéressait parce que ça marche très bien depuis qu'on a racheté le FC Andorre. On a récupéré le club en 5e Division et aujourd'hui on est premiers en D3 et on va peut-être monter. On cherche à répliquer ce modèle dans un autre club. On a cherché en Europe un club qui pouvait correspondre à nos envies et nos attentes. Et le Red Star, pour son histoire, le fait qu'il soit à Paris (à Saint-Ouen), pour ses supporters spectaculaires, son stade qui est en train d'être rénové… ça nous a tout de suite plu. On a fait une très belle offre à la dernière minute, mais ça ne s'est finalement pas fait. Mais racheter des clubs, ça fait partie de nos projets.”

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)