Bordeaux : fantomatique, Gérard Lopez dégommé par les partenaires !

Alors que la relégation en Ligue 2 pourrait être actée ce samedi à l’issue du match contre Lorient, c’est tendu à tous les niveaux à Bordeaux…

On connaissait les problèmes d’ambiance au sein du groupe, à l’image de l’accrochage entre l’attaquant Mbaye Niang et le directeur technique Admar Lopes, ainsi que le divorce entre le public et les joueurs. On apprend désormais que le propriétaire du club aquitain, Gérard Lopez, se retrouve lui-même très critiqué dans le cercle proche des Girondins. Plusieurs partenaires commerciaux du club au scapulaire ont en effet écrit une lettre à l’homme d’affaires, en lui demandant de se mettre en retrait.

«Nous observons que, depuis le jour de votre arrivée, vous avez souhaité tenir le rôle de président-directeur général. Malheureusement, cette fonction primordiale à la réussite d'une équipe a été délaissée, négligée pour finalement ne jamais être endossée. Vous avez, nous le pensons, participé grandement à ce naufrage collectif des Girondins», tacle le courrier, dévoilé par L’Equipe. «Ce navire a coulé lentement sous vos yeux détournés et sous les nôtres ébahis. Votre absence à tous les niveaux, sur la scène médiatique, dans les tribunes, au centre du Haillan, mais surtout auprès des joueurs dans les moments difficiles ou décisifs est inexcusable.» Dans ce contexte, l’Hispano-Luxembourgeois est prié de «remédier à cette situation intenable en prenant (ses) responsabilités, et en nommant un Président délégué et un directeur général dans les semaines à venir» pour se contenter d’agir uniquement comme propriétaire.

Lopez bombe le torse, mais…

Heurté par ces propos, Lopez s’est dit «plus déterminé que jamais» dans sa mission, avant de fermer la porte aux revendications des partenaires dans un premier temps. «Il ne faut pas omettre le point de départ (son rachat des Girondins) et le fait que sans celui et ceux que certains critiquent aujourd'hui, il n'y aurait tout simplement plus de club», a rétorqué le dirigeant, avant de se défendre. «Beaucoup d'éléments rapportés à mon sujet relèvent tout simplement du fantasme dans la mesure où mon implication, même si, par tempérament, elle ne prend pas de forme exubérante, est néanmoins très forte.» Lopez a tout de même admis que le club doit «adapter (son) organisation». Ce sera sauf miracle en L2…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)