Mercato - OM : Malinovskyi veut venir, Ünder en plein doute

Comme indiqué par plusieurs médias ces dernières 24 heures, l’Olympique de Marseille tente d’attirer le milieu de terrain de l’Atalanta Bergame Ruslan Malinovskyi. Mais le club olympien n’a pas toutes les cartes en main dans ce dossier.

Ruslan Malinovskyi, Atalanta Bergame

Après un début de saison plutôt correct sur le plan purement sportif en Ligue 1 (victoire 4-1 contre Reims au Vélodrome et match nul 1-1 à Brest) et une préparation plutôt agitée en coulisses (clash entre Tudor et certains joueurs, nombreux changements dans le staff…), l’Olympique de Marseille s’apprête à affronter le FC Nantes ce samedi (21h00) dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1. Dans les prochains jours, l’entraîneur marseillais pourrait bien profiter d’une ou deux recrues supplémentaires. Pablo Longoria et son équipe travaillent activement pour dénicher la bonne affaire de cette dernière ligne droite du mercato estival. Igor Tudor a coché le nom de l’international ukrainien Ruslan Malinovskyi mais son arrivée est conditionnée à la décision de Cengiz Ünder. L’ailier turc, proposé en échange du milieu de terrain au club italien, hésite à donner suite à cette offre.

Un statut incertain à l’OM

L’arrivée du technicien croate sur le banc du club marseillais a quelque peu bouleversé les certitudes de certains joueurs. Ünder n’entre pas forcément dans les plans de Tudor, qui envisage plutôt de l’utiliser en tant que joker. Ce statut de remplaçant de luxe pourrait refroidir l’ancien joueur de l’AS Rome, qui garde une belle cote en Serie A et ailleurs en Europe. L’OM attend donc la décision du principal intéressé, qui semblait heureux à Marseille jusqu’à cet épisode inattendu.

Une chose est sûre, les discussions entre les deux clubs portent sur un transfert définitif. Ünder se laisse un temps de réflexion et fera le point avec sa direction dans les prochains jours. Malinovskyi est quant à lui très intéressé par une potentielle arrivée en Ligue 1 du côté de l’OM. La perspective de jouer la Ligue des Champions est forcément un argument de poids pour les dirigeants marseillais. Un élément qui entre aussi en compte dans la réflexion de l’international turc.