Manchester United : les supporters vont exprimer leur colère, Ratcliffe pousse pour le rachat

C’est la crise à tous les niveaux à Manchester United. En plus des résultats alarmants en ce début de saison, les supporters ont prévu de faire entendre leur colère lundi à Old Trafford à l’occasion du Derby d’Angleterre contre Liverpool.

Avram Glazer, Manchester United

Plus que les récentes déconvenues contre Brighton (1-2) et Brentford (0-4) pour démarrer l’exercice, c’est la politique générale du club qui est dans le viseur des fans, qui n’arrivent plus à supporter la famille Glazer, propriétaire de MU depuis 2005. Sans véritable patron capable de chapeauter toute la partie sportive depuis le départ de Sir Alex Ferguson en 2013, les Mancuniens donnent l’impression de naviguer à vue sur le mercato. Surtout, les supporters ne digèrent pas que la famille Glazer n’hésite pas à se servir de juteux dividendes plutôt que de combler les dettes…

Le précédent de 2021

Face à ce conflit de valeurs, le public d’Old Trafford avait déjà exprimé sa colère et dérapé en mai 2021 en forçant l’accès au stade alors que le match contre Liverpool était censé se dérouler à huis clos, ce qui avait débouché sur le report de la rencontre. De nouveaux troubles de ce genre sont évidemment craints par les autorités.

Dans ce contexte, Jim Ratcliffe, propriétaire du groupe INEOS et de l’OGC Nice, tente de racheter MU, son club de cœur. L'homme le plus riche de Grande-Bretagne ne manque pas de moyens, mais le problème est ailleurs : malgré le climat nauséabond, les Glazer ne sont pas vendeurs et ont seulement ouvert la porte à l’entrée d’un nouvel actionnaire minoritaire. Mais Ratcliffe n’abandonne pas et s’est rendu en début de semaine à Manchester en compagnie de son directeur du sport, Dave Brailsford, pour tâter le terrain, révèle ce dimanche RMC Sport. En attendant de savoir si l’homme d’affaires trouve une ouverture, les «Glazer out» n’ont pas fini de résonner lundi !