Mercato - PSG : ce que QSI va changer pour respecter le fair-play financier

Le PSG fait partie des clubs qui devraient être sanctionnés par le fair-play financier. Les propriétaires parisiens auraient l’intention de se conformer à sa nouvelle réglementation, ces prochaines saisons.

Parc des Princes, PSG

Dans son édition du jour, Le Parisien revient sur les sanctions qui devraient concerner le PSG, dans le cadre du fair-play financier. L’UEFA reproche au club parisien de dépasser le plafond de 30 millions d’euros de déficit autorisé sur les trois dernières années. L’instance devrait ainsi prononcer une amende comprise entre 10 et 15 millions d’euros (selon les sources), le mois prochain. Le média précise que les dirigeants parisiens se sont rapprochés de la commission pour expliquer que le déséquilibre budgétaire était en particulier lié à la crise économique générée par la pandémie et au couac Médiapro, qui ont provoqué une baisse des droits TV. Leurs arguments n’ont a priori pas fait mouche.

Recrutement moins dispendieux, salaires réduits

Le journal rappelle que le PSG a accusé un déficit de 125 millions d’euros en 2019-2020, de 225 millions d’euros en 2020-2021, et d’environ autant en 2021-2022. Selon ses informations, le propriétaire QSI a l’intention de rééquilibrer le budget parisien de façon à se conformer à sa nouvelle réglementation, à partir de 2022-2023. Le déficit autorisé sur trois ans sera à terme de 60 millions d’euros et le travail des dirigeants parisiens implique donc de réduire la masse salariale et de limiter les investissements pour le mercato.

Concrètement, en ce qui concerne les salaires, la masse salariale devra atteindre 60 % du montant des recettes, alors qu’elle est actuellement d’environ 85 %. De gros efforts devront donc être fait sur les rémunérations. Et pour les transferts, les dirigeants ont présenté des comptes à la DNCG assortis de 80 millions de dépenses pour le mercato. La balance est pour l'instant de -62 millions d’euros pour le recrutement : cela explique pourquoi certains dossiers sont à l’arrêt en attendant des ventes. La fin du recrutement dépend de l'opération dégraissage.