Mercato - Nice : un mercato perturbant ? Favre tranche

Après la lourde défaite de Nice contre l'Olympique de Marseille (0-3, 4e journée de Ligue 1), dimanche à l'Allianz Riviera, Lucien Favre a évoqué l'état d'esprit de son groupe, toujours en quête d'une première victoire.

Lucien Favre Nice

Rien ne va plus à Nice. Dimanche, dans son antre de l'Allianz Riviera, le club de la Côte d'Azur s'est lourdement incliné face à l'Olympique de Marseille (0-3, 4e journée de Ligue 1). Dans une rencontre pliée en première période sur un doublé d'Alexis Sanchez et un but de Nuno Tavares, les Aiglons de Lucien Favre n'ont pas vu le jour et confirment leurs difficultés en ce début de saison, avec pour l'heure la qualification pour la phase de poules de la Ligue Europa Conférence comme seule éclaircie. Sans succès en quatre matchs, le Gym a subi sa deuxième défaite de rang, après une contre-performance à Clermont (0-1), et n'a récolté que deux petits points, au point d'occuper les bas-fonds de la hiérarchie.

“Ce sont des excuses”

Face aux médias après la rencontre, l'entraîneur suisse a évoqué l'état d'esprit de ses joueurs. Le successeur de Christophe Galtier refuse de justifier le non-match de son groupe en raison du flou entourant les derniers jours du mercato estival, et ce alors que des pistes ronflantes sont citées. “On en a parlé avant. On est fatigués. On a changé quatre-cinq joueurs… Ce sont des excuses. Le mercato aussi. Des joueurs ont tendance à partir, d'autres vont venir. Cela peut perturber, mais ce sont des excuses. Cela ne sert à rien de parler de ça. C'est ce qu'on a fait sur le terrain qui ne me plaît pas. On n'a pas eu la rage de récupérer le ballon, de défendre. C'est ça qui m'a déçu. Tout le monde l'a vu. On perd des ballons faciles. On ne fait pas l'effort de les récupérer.”

Prêté sans option d'achat par Arsenal, l'attaquant ivoirien Nicolas Pépé a été titularisé et disputé l'intégralité des débats.