Mercato - OL : une offre étrangère tombe pour Aouar, Nice toujours à l’affût

Sous contrat jusqu’en juin 2023 avec l’Olympique Lyonnais, Houssem Aouar ne sera pas retenu par ses dirigeants en cas d’offre intéressante. Mais tout le monde doit y trouver son compte.

Houssem Aouar, Lyon, OL

Annoncé dans le viseur de Nottingham Forest ces derniers jours, le milieu de terrain lyonnais a vu cette piste s’envoler en raison de divergences sur l’indemnité de transfert. Le club anglais, très actif lors du mercato d'été, n’a pas voulu aller au-delà des 10 millions d’euros proposés à Lyon pour racheter la dernière année de contrat du joueur. Aouar n’entre plus vraiment dans les plans de Peter Bosz, qui n’a plus fait jouer l’ancien international Espoirs depuis la première journée de Ligue 1 face à l’AC Ajaccio (2-1) au Groupama Stadium.

Nice et le Benfica font le forcing

Une chose est quasiment actée, le jeune Lyonnais devrait quitter le navire avant jeudi soir en raison de sa situation contractuelle. Jean-Michel Aulas veut absolument éviter un départ libre dans un an et le joueur ne souhaite pas prolonger avec son club formateur. Dernièrement, le Benfica Lisbonne a également manifesté son intérêt et cela s'est concrétisé par une offre ferme légèrement inférieure à 10 millions d'euros (hors bonus) selon L'Équipe et RMC Sport. L’opportunité de disputer la Ligue des Champions (le club portugais est dans le groupe du PSG) pourrait être un élément important dans l’argumentaire des dirigeants lisboètes.

Nice, intéressé depuis quelques jours par son profil, devrait accélérer sur ce dossier dans la dernière ligne droite du mercato. À l’heure actuelle, les différentes parties sont encore loin d’un accord mais le milieu de terrain semble ouvert aux discussions. Deux autres clubs de Premier League seraient également à l’affût et prépareraient une offre de dernière minute. Même si Manchester City a déjà approché le Lyonnais par le passé, cette piste a été mise de côté par Pep Guardiola. Le manque de régularité du principal intéressé a fait changer d’avis le technicien espagnol.