Mercato - OM : les dernières précisions de Tudor sur le mercato

En conférence de presse, Igor Tudor a lâché quelques mots sur le mercato. L’entraîneur de l’OM a confirmé que les dirigeants s’étaient mis en quête d’un autre milieu offensif.

Igor Tudor, OM

Face aux médias, Igor Tudor s’est exprimé sur la fin de recrutement de l’OM. Le technicien croate a confirmé que les dirigeants regardaient pour se renforcer dans le secteur offensif : « On a un bon effectif. L’idée est d’ajouter un joueur derrière les attaquants, à voir dans les prochains jours. Mais Guendouzi et Gerson peuvent jouer devant les autres milieux », a-t-il confié aux journalistes. Une information qui tend à valider l'idée que la piste de Ruslan Malinovskyi (Atalanta) est toujours d’actualité.

L’OM peine toujours à dégraisser

Il reste toutefois à voir si Pablo Longoria parviendra à valider les départs nécessaires pour la venue de ce renfort supplémentaire. Cédric Bakambu est annoncé en Turquie par Sabah Sport, ce mardi, mais le joueur n’a pas vraiment manifesté de volonté de partir, ces derniers jours, et il n’est pas évident que ça ait changé. Quant à Jordan Amavi, il semble que son prêt à l’Olympiakos ait pris du plomb dans l’aile. D'après RMC Sport, l’opération est remise en cause en raison d’un désaccord entre ses agents et les dirigeants marseillais. L’OM serait très agacé et espèrerait pouvoir trouver une solution afin que le latéral parte tout de même. Dans le cas contraire, il est probable que le défenseur gauche reste à l’écart toute la saison. Par ailleurs, le Telegraph annonce que Fulham envisage de recruter Bamba Dieng, en fin de mercato. Le club anglais pourrait donc se trouver en concurrence avec Lorient et Nice, qui semblent aussi avoir manifesté leur intérêt pour l’international sénégalais.

L’OM a procédé à un gros recrutement et pour l’instant recruté onze joueurs. Transfermarkt rappelle que le total dépensé par les Marseillais atteint 75 millions d’euros, contre environ 8 millions d’euros de recettes. À noter que les indemnités sont parfois lissées sur plusieurs années, ce qui conduit à relativiser l'effort fait cet été.