Mercato - OM : Bamba Dieng va retourner à Marseille

Après son transfert avorté à l’OGC Nice, Bamba Dieng devait passer de nouveaux examens médicaux vendredi. Mais le Gym a essayé de renégocier les termes de son accord, ce qui ne passe du côté de l’OM. L’international sénégalais est donc retourné à Marseille. 

Bamba Dieng, match RCSA Strasbourg-OM Olympique de Marseille

Un feuilleton qui n’en finit plus. Alors que le marché des transferts a fermé ses portes jeudi soir, le dossier Bamba Dieng continue de faire parler. Le jeune attaquant de 22 ans, sous contrat jusqu’en 2024 avec l’OM, a vécu un dernier jour de mercato très mouvementé. D’abord annoncé à Lorient, il devrait ensuite prendre la direction de Leeds, mais l’OGC Nice est arrivé. 

Les Aiglons, qui avaient la préférence du joueur, se sont mis d’accord avec ce dernier, avant de s’entendre avec l’Olympique de Marseille autour d’une indemnité à hauteur de 9 millions d’euros, plus 3M€ de bonus. Mais lors de la visite médicale de Bamba Dieng, un problème au cartilage d’un genou aurait été détecté, avortant son transfert vers Nice. 

Pablo Longoria ne veut pas négocier

Pour autant, comme l’a confirmé Jean-Pierre Rivère, le dossier n’était pas encore clos. Le Gym pouvait le faire signer en tant que joker et l’international sénégalais devait passer de nouveaux examens médicaux vendredi. Mais l’OGC Nice a essayé de renégocier les termes de son accord avec l’OM, ce qui ne passe pas côté marseillais. D’après L’Équipe, les négociations ont débouché sur une impasse et Bamba Dieng est donc retourné à Marseille dans la soirée. 

En conférence de presse, Pablo Longoria avait été clair concernant ce dossier : « Nice considère quelque chose, notre médecin considère autre chose. Notre docteur considère que Bamba est apte, celui du Sénégal aussi. Il a eu zéro blessure », a-t-il déclaré, avant de se montrer ferme quant à l’accord conclu avec Nice. « On était arrivés à un accord, le joueur voulait y aller mais ça n'a pas été acté. Il y avait un accord, donc il n'y a pas de négociation. »