Montpellier-Nancy : les réactions des entraîneurs

Hier soir, Montpellier a chuté contre l'AS Nancy-Lorraine à domicile (1-2, 5e journée de Ligue 1). L'entraîneur héraultais René Girard pense que ses joueurs ont manqué leur première période (deux buts encaissés). De son côté, Pablo Correa a reconnu que le match aurait pu tourner au vinaigre car ses hommes ont mal géré leur avance au score.

René Girard (Montpellier-Hérault) : “On est passés à côté de notre première période. Il y a longtemps que nous n'avions pas joué une mi-temps comme cela. On peut marquer rapidement. A l'inverse, Nancy se procure deux occasions et les met deux fois au fond des filets. Il n'y pas grand chose à dire après ce jour sans. On est tombés sur une équipe qui était venue pour défendre. Après son premier but, inscrit très tôt, elle a été confortée dans sa stratégie. Comme nous avons été fébriles et approximatifs dans le jeu, on ne pouvait pas espérer mieux, même si nous avons poussé en seconde période. C'est un petit rappel à l'ordre. Quand on est à 80%, on ne peut pas s'en sortir (source AFP).”

Pablo Correa (AS Nancy-Lorraine) : “Les deux victoires à la Mosson ne sont pas comparables. L'an passé, nous avions joué devant un stade vide. Nous avons montré deux visages dans ce match. Un visage intéressant en première période où nous avons réussi à être dangereux et à marquer des buts. Ensuite, on s'est mis en difficulté tout seul. On a perdu les pédales. On perd un joueur, on prend un but. Le match devient alors difficile. A dix, si on peut tenir un résultat, il est plus difficile de jouer. On est handicapé pour attaquer, car il n'y pas de transition dans le jeu (source AFP).”

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)