Fanni, taille patron

Dans un match guère emballant, l’Olympique de Marseille est parvenu à tenir la dragée haute à Manchester United (0-0), en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Ce score nul et vierge, les Olympiens le doivent à une arrière-garde aux petits oignons, avec notamment un excellent Rod Fanni.

Rod Fanni
Wayne Rooney est tombé sur une forte tête…!

Ce n’est pas que je voulais un 0-0, l’important était de ne pas pendre de buts. On a fait 50% du chemin.” Au micro de TF1, Didier Deschamps affichait la mine des beaux jours malgré le triste spectacle produit par son OM contre Manchester United, mercredi soir au Stade Vélodrome. Face au leader de la Premier League, possédant en son sein le meilleur passeur du championnat (Nani) et le meilleur buteur (Berbatov), l’OM a fait mieux que tenir en ne concédant, en tout et pour tout, qu’une seule frappe dangereuse dans le match, l’oeuvre de Darren Fletcher à la huitième minute de jeu. Bien maigre pour un club du standing de Man U, mais ô combien gratifiant pour le club français.

Si la zone offensive a été pointée du doigt pour son manque de prise de risque, tous les observateurs se sont accordés sur un point : la solidité de la défense olympienne. Saluée par la presse britannique (voir la revue de presse), l’arrière-garde provençale a livré un véritable bataille de tous les instants face à des joueurs du calibre de Wayne Rooney, Dimitar Berbatov et Nani. Si Gabriel Heinze a quelque peu lutté en première période face à la vitesse du Portugais, ses trois autres partenaires ont rendu une bien belle copie, et notamment Rod Fanni, qui disputait là son deuxième match de Ligue des champions de sa carrière, bien peu comparé aux 124 match d’un Paul Scholes…

Et pourtant, l’ancien Rennais a rendu une copie quasi parfaite sur son couloir droit (voir les notes du match). Souvent dans la zone de Wayne Rooney, l’international français a cadenacé l’attaquant vedette des Red Devils, prenant souvent le pas de la tête. Il s’est même permis un grand pont salvateur sur le “Roo”, rare moment d’animation dans le match. Si on peut lui reprocher un dégagement raté dans la surface qui aurait pu coûter cher à son équipe, Fanni a été impressionnant par son calme et la justesse de son jeu. César Azpilicueta, qui était présent pour l’occasion dans les tribunes, a dû apprécier la prestation de son remplaçant…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement