Le PSG passe enfin aux choses sérieuses !

Maintenant que l’organigramme parisien made in Qatar est officialisé, le club va enfin pouvoir se recentrer sur les priorités du moment : le mercato, qui doit permettre de renforcer le groupe francilien le plus possible à l’aube d’une nouvelle saison qui s’annonce chargée.

Ganso


Alors que le Paris Saint Germain dispute aujourd’hui vendredi et demain samedi ses deux prochains matches de préparation respectivement contre le Benfica Lisbonne et Anderlecht, l’équipe première emmenée par Antoine Kombouaré ne compte toujours pas de milieu droit de métier dans ses rangs depuis la non-prolongation de Ludovic Giuly. Un signe évident qu’il y a urgence pour le PSG qui a pris pas mal de retard dans ce mercato face aux deux équipes luttant pour le titre pour la saison prochaine, l’OM et Lille qui ont quasiment bouclé leurs marchés. L’arrivée de Leonardo devrait – tous les supporters parisiens l’espèrent ardemment – enfin débloquer cette situation.

Selon L’Equipe, l’accélérateur aurait enfin été enclenché puisque le quotidien français annonce que deux pistes offensives se seraient considérablement précisées ces dernières heures. En effet, les dirigeants parisiens seraient en passe de faire signer leur troisième recrue en la personne d’Adel Taarabt, international marocain auteur d’une très grosse saison avec les Queen’s Park Rangers la saison dernière. En outre, une offre de 30 millions d’euros aurait été confirmé par les nouveaux hommes forts parisiens pour faire signer Ganso, pour qui le Milan AC fait preuve d’une hésitation qui risque de coûter cher. Pas sûr cependant que cela suffira à faire plier Santos quand on sait que Ganso a une clause libératoire à 50 millions d’euros…

Un mercato cinq étoiles ?

Les priorités d’Antoine Kombouaré, outre les départs de joueurs peu ou non utilisés, ont clairement été spécifiées il y a quelques semaines : un défenseur central, un milieu défensif, un milieu offensif polyvalent et deux milieux droits. Si les noms de Ganso et d’Adel Taarabt sont réellement finalisés, Paris aura frappé un double grand coup sur ce marché, tout en s’entourant d’éléments de qualité. Avec l’arrivée toujours très probable de Milan Bisevac qui ne semble attendre que ça, le mercato parisien pourrait bien rapidement combler le temps perdu avec les tâtonnements en interne quant à l’élaboration d’un nouvel organigramme. Dans la capitale, l’impatience est de plus en plus grandissante.