L’OM ne peut plus vivre au-dessus de ses moyens

En pleine préparation d’avant-saison à Saint Jean de Luz, l’Olympique de Marseille a quasiment clos son mercato estival, attendant seulement le départ – ou non – de Lucho Gonzalez. Un transfert qui semble désormais vital pour les finances du club qui a vécu au-dessus de ses moyens ces deux dernières saisons…

Vincent Labrune, Margarita Louis-Dreyfus

L’OM déficitaire, qui l’eut cru ? Alors que l’ancienne direction menée par Jean-Claude Dassier clamait à qui voulait bien l’entendre que l’Olympique de Marseille jouissait d’une assise financière certaine, les caisses étant à flot, la dure réalité économique a eu vite fait de rattraper le champion de France 2010. En effet, selon des indiscrétions du quotidien régional La Provence, Marseille serait déficitaire, même avec les 22 millions d’euros injectés par la propriétaire Margarita Louis-Dreyfus cet été. Le quotidien affirme ainsi que “la situation financière du club olympien s’est sérieusement dégradée“, la faute notamment à “un investissement sur les joueurs mal échelonné“. Symbole de ce grand n’importe quoi, les achats à la hâte d’André-Pierre Gignac et de Loïc Rémy, tous deux recrutés pour la coquette somme de 14 et 16 millions d’euros. Dans son budget prévisionnel de 2011/2012, l’ancienne direction avait ainsi prévu la vente de quelques joueurs pour rééquilibrer les comptes.

Seulement voilà, si Taïwo et Heinze sont bel et bien partis, deux gros salaires du club, ils n’ont rien rapporté à l’OM. Lucho Gonzalez, le seul joueur à posséder un bon de sortie, est toujours là et le club connaît toutes les peines du monde pour le vendre à un prix raisonnable, à savoir entre 10 et 13 millions d’euros. Une situation qui ne semble toutefois pas étonner le nouveau président Vincent Labrune, qui avait fait part des errements de la direction Dassier dans une longue interview accordée à La Provence peu après son intronisation : “Ce qui s’est passé au mercato de l’été 2010 ne se reproduira plus jamais à l’OM ! C’est clair et net (…) La saison dernière, il fallait impérativement que le financier reprenne le pas sur le sportif, en stoppant les dépenses. On devait diminuer absolument l’écart permanent entre le montant des achats et des ventes de joueurs, d’autant qu’on savait que dans les trois années à venir on allait avoir des baisses de recettes colossales dues au nouveau stade notamment. Malgré tout cela, la politique menée l’été dernier a été en totale contradiction avec la stratégie de l’actionnaire.

La fin de dépenses démesurées, la part belle à la formation

Résultat des comptes, l’Olympique de Marseille vit désormais au-dessus de ses moyens avec un Stade Vélodrome à rénover sur les bras. Première conséquence, le recrutement de l’OM est d’ores et déjà terminé, et ce même en cas de départ de Lucho Gonzalez. Son transfert permettra de combler le trou dans les caisses et Didier Deschamps devra, pour la deuxième année consécutive, s’asseoir sur son attaquant de calibre international tant attendu. Et selon La Provence, il devra également faire avec le même groupe pour la saison 2012/2013, sauf bien entendu grosses ventes. De fait, l’OM va être forcé de revoir sa politique sportive et mettre en avant son centre de formation notamment. Avec les éclosions de Jordan et André Ayew, les premières apparitions des jeunes Chris Gadi et Billel Omrani, l’OM a encore quelques solutions en interne même si cela ne suffira pas pour maintenir le même niveau d’exigence en termes de résultats sportifs, tant sur la scène nationale qu’européenne.

A présent, l’OM va, dixit Vincent Labrune, “faire en sorte de rationaliser les dépenses tout en renforçant l’équipe“. Si les recrutements de Nicolas Nkoulou, Jérémy Morel, Morgan Amalfitano et Alou Diarra ont été des investissements à faible coût, l’OM ne devrait pas ressortir 30 millions d’euros pour deux joueurs d’ici deux à trois ans, le temps de digérer le coup de la rénovation du Stade Vélodrome. D’ici là, des milliers de scenarii ont le temps d’avoir lieu du côté de la Canebière où les supporters ne sont plus à une – bonne ou mauvaise – surprise près. D’ici là, l’OM restera l’un des favoris pour le titre de champion de France, objectif essentiel pour espérer remettre le navire à flot financièrement…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)