Arsenal lance un abordage de dernière minute pour Sneijder !

Déjà privé de Samuel Eto’o qui a rejoint l’Anzhi Makhachkala pour y gagner une fortune colossale, l’Inter Milan ne sera pas tranquille tant que le mercato ne sera pas fermé puisque Wesley Sneijder n’est toujours pas sûr de continuer son aventure en Lombardie, selon Il Corriere dello Sport.

Wesley Sneijder

Les Gunners n’ont pas complètement rassuré leurs supporters mais la qualification acquise contre la formation italienne de l’Udinese lors du troisième tour préliminaire de la

Ligue des champions

, a sans doute permis à Arsène Wenger de s’offrir un peu de répit après les pertes regrettables de Cesc Fabregas et de Samir Nasri. Toujours démuni suite aux départs de ces deux éléments de grande qualité, Arsenal n’a plus que cinq jours pour limiter les dégâts avec l’aide de la coquette somme (55 millions d’euros hors bonus) récoltée grâce aux deux transferts très chauds de ce mercato estival 2011. A condition de ne pas trop se disperser en multipliant les pistes qui n’ont pas réellement de chances d’aboutir.

Désireux de s’offrir une recrue d’avenir tout en possédant déjà une vraie expérience du plus haut niveau, le technicien alsacien du club anglais a jeté son dévolu sur Wesley Sneijder, suivi pendant de longues semaines par les deux clubs de Manchester. A 27 ans, le joueur néerlandais constitue une valeur sûre sur le Vieux Continent, disposant d’un qualité de passes et d’une faculté à dynamiter le jeu de son équipe qui sont toujours intactes. Malgré une saison correcte avec l’Inter Milan la saison dernière, les triomphes du joueur lors de l’exercice 2009/2010 avec son club (Ligue des champions, Serie A, Coupe d’Italie, Coupe du monde des clubs) et en sélection (5 buts avec une finale de Coupe du monde), entretiennent sa cote de joueur prestigieux.

L’Inter Milan n’est plus vendeur

Avec Gian Piero Gasperini qui a pris la suite de Leonardo et qui a pour objectif de reconquérir le Scudetto conquis l’an dernier par les Rossoneri, il est difficilement envisageable que les dirigeants intéristes acceptent d’ouvrir grand la porte à l’un de leurs tous meilleurs éléments. Un temps enclin à céder devant une énorme offre, Massimo Moratti a visiblement fait volte-face, regrettant à juste titre de ne pas avoir le temps de se retourner, alors qu’il peine déjà à trouver un successeur à son ancien serial-buteur camerounais. Autant dire qu’Arsène Wenger ferait mieux d’avoir un plan B que la pépite des Nerazzurri pour ne pas entamer le rythme soutenu d’une saison marquée par la Ligue des champions avec un effectif affaibli.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)