Qui pour remplacer Park ?

Après l’arrivée avortée de Chu-Young Park, Lille doit impérativement rebondir au plus vite. Il reste désormais trois jours au LOSC pour trouver un attaquant. Deux pistes sont actuellement à l’étude.

Hadji

Lille n’a pas l’intention de se laisser abattre. Alors que le Monégasque Chu-Young Park devait s’engager samedi avec le LOSC, le Sud-Coréen a préféré s’envoler pour Arsenal. Un véritable coup dur pour les Dogues toujours à la recherche d’un attaquant. ” Il est parti vers l’Angleterre, visiblement vers Arsenal “, explique Michel Seydoux dans un entretien accordé à L’Equipe. Frustré d’avoir perdu le dossier, le président du LOSC voit cela comme un manque de respect et déplore l’attitude du buteur asiatique : ” On est sidéré par ce comportement inacceptable au niveau des qualités humaines. Cela montre bien que ce joueur n’avait rien à faire au LOSC. “

Dia pour zéro euro

A quelques jours de la fermeture du mercato, le champion de France va devoir s’activer pour chercher un buteur, afin de suppléer Moussa Sow et Tulio de Melo. Les dirigeants nordistes auraient désormais des vues sur l’ancien Nancéien Issiar Dia, qui évolue à Fenerbahçe. Une piste intéressante pour Lille qui ne souhaite pas dépenser des fortunes cet été. Fraichement débarqué en Turquie, le Sénégalais n’a semble t-il pas vraiment convaincu le staff turc avec un rendement en deçà de ses performances antérieures (2 buts en 25 matches dont 12 titularisations). Le gros avantage dans cette transaction c’est que le natif de Sèvres pourrait être laissé libre par sa formation, suite au scandale des matches truqués. Le salaire élevé du joueur (2 millions d’euros annuel) pourrait néanmoins refroidir les dirigeants lillois.

La piste Hadji réactivée

L’autre option envisagée est celle menant à Youssouf Hadji. Désireux de quitter l’ASNL depuis le début de l’été, le Marocain pourrait finalement se laisser séduire par le projet lillois. Alors que Saint-Etienne semblait en pôle position pour enrôler le buteur nancéien, le LOSC pourrait bien lui voler la vedette. La Ligue des Champions et le haut de tableau sont en effet des arguments de poids. Le prix à payer pour qu’Hadji puisse s’envoler de Lorraine était fixé à 4 millions d’euros au début de l’été. Néanmoins, au regard du peu de succès rencontré, les dirigeants de Nancy ont accepté de considérer les offres à partir de 3 millions d’euros. À trois jours de la clôture du marché, les choses devraient s’accélérer. Le dossier pourrait avancer prochainement.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)