Bendtner ne veut plus entendre parler d’Arsenal !

L’attaquant international danois Nicklas Bendtner s’est officiellement engagé à Sunderland sous forme de prêt, dans les dernières heures du mercato estival. Un départ qui semble libérer l’attaquant de la “Danish Dynamit”, excédé du manque de considération dont il jouissait à Arsenal…

Nicklas Bendtner

Je ne reviendrai jamais à Arsenal.” Cela a le mérite d’être clair. Nicklas Bendtner s’est enfin trouvé une destination, lui qui désespérait à l’idée de rester une saison de plus du côté du Nord de Londres avec la quasi-certitude de chauffer le luxueux banc de touche des Gunners. Car depuis son arrivée au club, en 2004/2005, le Danois a souvent joué les pompiers de service, en témoignent ses 40 titularisations sur 90 matches disputés. Surnommé “Benchner”, – The Bench, le banc en anglais – le longiligne attaquant de 24 ans s’était déjà ému de sa situation à Arsenal voici quelques mois, au moment où Marouane Chamakh avait posé ses valises à l’Emirates Stadium. “Je suis extrêmement déçu du peu de minutes que j’ai pour m’exprimer“, avait-il ainsi affirmé au Daily Telegraph, avant d’ajouter: “Si la situation ne change pas et que je suis toujours sur le banc d’Arsenal, je vais regarder pour un éventuel transfert. C’est évident.

Cela n’a pas loupé. Après quelques touches à droite – à gauche infructueuses, Bendtner a finalement échoué du côté du Stadium of Light de Sunderland, et ce sous forme de prêt. Un départ dans les dernières minutes du mercato nécessaire pour le Danois, Arsène Wenger ayant recruté le Coréen Park Chu-Young en provenance de l’AS Monaco, preuve qu’il ne compte pas sur lui. “Je ne reviendrai jamais à Arsenal. Je ne jouerai plus jamais pour eux, c’est une certitude“, a ainsi déclaré Bendtner dans les colonnes du Guardian. “Après mon accident de voiture il y a deux ans, je n’ai jamais eu la chance de lutter pour une place de titulaire. Je pense maintenant à Sunderland et nous verrons l’été prochain” a-t-il conclu.

Chez les Black Cats, Nicklas Bendtner devra également faire parler la poudre, avec une concurrence toutefois moindre – Gyan, F. Campbell, Noble, Wickham – mais aux dents longues. A 24 ans, cette opportunité semble être la dernière pour briller en Premier League sous peine de devoir s’expatrier dans un autre championnat qui saura apprécier ses “talents” de buteur. Chose qu’il n’a pas encore prouvé en Angleterre en général, et à Arsenal en particulier…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement