Bilan mercato Liga (3/3) : Atletico Madrid-Malaga-Valence

Après avoir pris le temps d’analyser le mercato des deux géants de la Liga, le FC Barcelone et le Real Madrid, passons à une étude croisée des recrutements de trois clubs ambitieux du championnat espagnol : Malaga, l’Atletico Madrid et Valence.

Falcao

Dans l’ombre des deux ogres qui se bataillent saison après saison le titre de roi de la Liga, plusieurs formations méritent d’être mises en avant après leurs marchés des transferts plutôt intéressants. Régulièrement engagés en Coupes d’Europe, l’Atletico Madrid et Valence ont logiquement saisi quelques affaires estivales, tandis que les nouveaux fortunés de Malaga ont longtemps constitué l’un des principaux feuilletons de l’été avec des renforts à la pelle.

Une faiblesse pour le footballeur français

S’il est de notoriété publique que les clubs espagnols privilégient les footballeurs nationaux pour composer des équipes compétitives, ces derniers ne sont évidemment pas réticents à l’idée d’enrôler des talents étrangers. Malaga et Valence l’ont bien compris en faisant leurs premiers bons coups du mercato respectivement avec Jérémy Toulalan et Adil Rami, en provenance de l’Olympique Lyonnais et de Lille. Déboursant des sommes conséquentes pour ces deux footballeurs (6 millions d’euros pour le défenseur, 11 millions d’euros pour le milieu défensif), les deux formations ibériques ont fait le choix de joueurs à une étape charnière de leurs carrières, suffisamment longue pour leur avoir donné une expérience honorable mais encore loin du terme.

Ce goût pour la “french touch” ne se révèle toutefois pas toujours couronné de succès. Ainsi, l’Atletico Madrid a été contraint de remballer ses millions du bureau des dirigeants de la Real Sociedad pour l’international tricolore des moins de 20 ans, Antoine Griezmann. Dans le même temps, Valence a essuyé un revers très douloureux en s’inclinant face au Paris Saint-Germain sur le dossier Kevin Gameiro, qui a préféré suivre les conseils de Laurent Blanc et rester en France plutôt que de s’engager dans une équipe étrangère, malgré l’attraction de la Ligue des champions.

Des transactions à travers le monde

Outre les dossiers menant à l’Hexagone, ces trois clubs européens ont pris le temps de travailler sur des pistes venues des quatre coins du globe. Avec des moyens considérablement accrus depuis le rachat du club, les dirigeants de Malaga ont multiplié les arrivées intéressantes comme le Néerlandais Ruud van Nistelrooy (Hambourg), l’Espagnol Santiago Cazorla (Villarreal) et l’Argentin Diego Buonanotte (River Plate). Des arrivées rendues encore plus alléchantes quand on sait qu’aucun départ notable, excepté pour la retraite de Francesc Arneu, n’a été à déplorer pour les nouveaux Crésus de la Liga.

De son côté, Valence a été plus sage sur le marché, subissant plutôt la perte regrettable de Juan Manuel Mata pour Chelsea. L’arrivée en prêt de Sergio Canales et le transfert tardif du défenseur espagnol Victor Ruiz, qui n’aura été que de passage au cours des six derniers mois avec Naples, constituent deux jolies prises. Enfin, les Rojiblancos ne sont pas en reste avec la signature du très talentueux international turc Arda Turan qui n’a pas supporté la régression de Galatasaray, mais aussi du gardien international belge Thibault Courtois, qui aura la lourde charge de faire oublier David de Gea, qui n’a pas résisté aux séductions de Manchester United.

Une page se tourne à l’Atletico Madrid

Les Colchoneros risquent d’avoir la gueule de bois pendant quelques semaines. En effet, si ce mercato estival leur a permis de ramener quelques recrues intéressantes, il leur a surtout coûté très cher. Sorte de Lorient de l’Europe pour cette édition du marché des transferts, l’Atletico Madrid s’est faite dépouiller sans vergogne. Principale perte pour le club madrilène ? Sergio Agüero, qui régale désormais les fans de Manchester City devant lesquels il a déjà inscrit trois buts en trois journées de Premier League, parti après cinq saisons de bons et loyaux services dans la capitale espagnole (101 buts toutes compétitions confondues).

Outre le gendre de Diego Maradona qui a quitté le cocon espagnol, deux autres piliers des Colchoneros ont pris la poudre d’escampette. Affaibli par le départ de son gardien d’avenir, l’Atletico Madrid a également vu Diego Forlan, buteur de classe mondiale, tirer sa révérence hispanique en rejoignant la Serie A et l’Inter Milan pour les deux prochaines saisons. Compensées par l’arrivée pour cinq saisons du goleador colombien Falcao, en provenance du FC Porto pour 40 millions d’euros, les départs des deux attaquants emblématiques du club madrilène ces dernières années, confirment que cet été, un chapitre s’est définitivement clos chez les rivaux locaux des Merengue…

Voir par ailleurs :

Bilan mercato (1/3) : FC Barcelone
Bilan mercato (2/3) : Real Madrid

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)