Les Bleus ne ramènent qu’un point

Au terme d’une rencontre peu emballante disputée sur une pelouse dans un état lamentable, l’équipe de France n’a pu faire mieux qu’un match nul en Roumanie (0-0). Face à une équipe qui leur a laissé la maitrise du ballon, les Bleus ne se sont quasiment pas montrés dangereux, et l’ont même échappé belle sur deux grosses occasions sauvées par Lloris. Les joueurs de Laurent Blanc voient la Bosnie revenir à un groupe dans le groupe D des éliminatoires de l’Euro 2012…

Roumanie - France : Karim Benzema

Bonjour tristesse. Il va être difficile pour Laurent Blanc de tirer quelques enseignements positifs de la rencontre de ce mardi soir. Certes, le sélectionneur pourra toujours pointer du doigt l’état honteux de la pelouse du National Stadium pourtant flambant neuf de Bucarest pour justifier la piètre prestation de son équipe en Roumanie (0-0). Mais quatre jours après un match déjà laborieux en Albanie, les Bleus ont une nouvelle fois déçu. Incapables de créer du jeu, sans inspiration en attaque et inquiétants derrière, les Tricolores ne méritaient pas mieux qu’une piètre match nul. Déçu de la prestation de son équipe en Albanie, Blanc avait pourtant apporté cinq changements dans son onze de départ et modifié son schéma tactique, renforçant son entrejeu pour passer à un 4-3-3 lui permettant d’avoir la maitrise du ballon. Encore faudrait-il que son équipe sache justement quoi en faire de ce fameux ballon…

Dans un premier acte totalement soporifique, jamais les coéquipiers de Lloris ne sont parvenus à se montrer dangereux. Seuls Benzema, de la tête (34e) et Rami, de loin (42e), avaient réellement tenté leur chance. Pire encore : par deux fois, les Bleus sont passés tout près de la correctionnelle. A chaque fois sur un coup franc tiré par Nicolita. Dès la 4e minute, le néo Stéphanois faisait passer un frisson sur le banc tricolore, mais tombait sur Lloris, qui détournait parfaitement son tir que personne n’avait touché. Puis un peu plus de vingt minutes plus tard, le dernier rempart français devait à nouveau s’employer sur un coup franc frappé cette fois directement par le même Nicolita (27e).

Aucune imagination

Bien regroupée et très solide derrière, la Roumanie a laissé tranquillement les Bleus venir s’empaler sur sa défense, passant tout près par la suite de profiter des multiples errements d’une arrière-garde tricolore loin d’être rassurante, encore… Plus joueuse au retour des vestiaires, la France pâtissait toutefois d’un manque flagrant d’imagination trop handicapant pour espérer mieux. Cabaye, sur une tentative lointaine (63e), et surtout Ribéry, sur un enchainement dribble-frappe dans un angle fermé (67e) sonnaient bien la charge pour la France. En vain. Incapables de trouver les espaces ou de faire la différence sur un exploit individuel balle au pied, les Bleus ont enchainé les phases de possession de balle stériles, finissant par perdre la balle sur une mauvaise passe ou un énième faux rebond de cette satanée pelouse…

Alors qu’il ne lui reste que deux matchs à domicile à disputer, l’équipe de France voit également la Bosnie lui revenir à un point après cette soirée. Autant dire que le France-Bosnie au Stade de France le 11 octobre prochain pourrait bien être la finale d’un groupe D qui semblait dans un premier temps promis aux Bleus. En espérant que d’ici deux mois, la troupe de Laurent Blanc aura quelque chose de mieux à proposer que le triste spectacle de ce mardi soir…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)