Bilan mercato Premier League (4/5) : Liverpool

Après Manchester United, Chelsea et Manchester City, c’est au tour de Liverpool d’être passé au crible maintenant que le mercato estival est terminé. Les Reds se sont sérieusement renforcés pendant l’été.

Kenny Dalglish

C’était clairement la nuit… puis le jour pour l’équipe de Liverpool la saison passée. Pendant la première partie de l’exercice 2010/2011, les Reds ont été indignes de leur rang et il fallu que le manager Roy Hodgson soit remplacé par la légende Kenny Dalglish pour que le club de la Mersey retrouve des couleurs. Malheureusement, King Kenny n’a pas réussi à sauver les meubles en Premier League. Liverpool a fini à la sixième place du classement et n’a donc pas réussi à obtenir un ticket européen en Europa League. Pendant le mercato, l’objectif a clairement été de renforcer l’effectif mais aussi de trouver des nouveaux points de chute à des éléments qui n’avaient pas la carrure requise pour devenir des idoles à Anfield.

La flèche anglaise en guest star

Après avoir notamment recruté Andy Carroll (Newcastle United) et Luis Suarez (Ajax Amsterdam) en janvier, le board des Reds a misé gros sur deux milieux offensifs de grande qualité. Le premier est bien évidemment Stewart Downing. L’ailier qui a longtemps porté le maillot de Middlesbrough (2003-2009, avec une petite pige à Sunderland à la fin de l’année 2003) avait le sentiment de stagner à Aston Villa (2009-2011). L’ailier qui fait partie intégrante de l’équipe nationale d’Angleterre (29 sélections) a sauté sur l’occasion lorsque Kenny Dalglish lui a passé un coup de fil. Au final, les Villans ont obtenu un chèque global d’environ 22 millions d’euros et Stewart Downing peut désormais se concentrer pleinement sur sa nouvelle vie à Liverpool où il a nettement plus de pression sur les épaules.

La relève de Gerrard semble assurée

Depuis quelques temps déjà, les dirigeants de Liverpool envisageaient sérieusement de recruter le remplaçant de Steven Gerrard pour préparer l’avenir. C’est le milieu de terrain de Sunderland Jordan Henderson qui a été choisi. Pour convaincre les Black Cats de lâcher ce grand espoir du football britannique, les Reds n’ont pas hésité à transmettre une proposition de l’ordre de 18 millions d’euros. Banco ! Le joueur âgé de 21 ans a posé ses valises à Anfield et il est déjà titulaire dans l’équipe type de Kenny Dalglish depuis le coup d’envoi de la saison ! Si Steven Gerrard n’arrive pas à se défaire de ses pépins physiques, nul doute que Jordan Henderson deviendra rapidement une des nouvelles coqueluches du public de Liverpool.

Un taureau espagnol sur le flanc gauche

A un degré moindre, le recrutement de José Enrique est également très significatif de la nouvelle politique mise en place par les Merseysiders. Depuis plusieurs mois, Kenny Dalglish recherchait un nouveau latéral gauche rompu aux joutes de la Premier League et suffisamment expérimenté pour s’imposer rapidement. C’est le défenseur espagnol José Enrique qui était clairement sa priorité… et le technicien a remporté la mise ! En dépit de l’inflexibilité initiale des décideurs de Newcastle United, les Scousers ont décroché la lune en déboursant une somme d’environ 8 millions d’euros pour celui qui faisait le bonheur des Magpies depuis quatre saisons. De l’autre côté des Pyrénées, certains observateurs se demandent pourquoi l’ancien joueur de Villarreal, de Valence ou encore du Celta Vigo qui a fait ses preuves en Angleterre n’a jamais eu l’occasion de s’exprimer avec l’équipe nationale d’Espagne.

Un Scottish qui court après la gloire

Pendant le dernier mercato hivernal, les gestionnaires de Liverpool avaient tout tenté afin d’obtenir la signature de Charlie Adam. A l’époque, le milieu offensif était clairement le meilleur joueur de l’équipe de Blackpool et fort logiquement, les Seasiders n’avaient pas voulu le lâcher. Mais la relégation de ce club en Championship (D2 anglaise) a changé la donne et finalement, l’international écossais a pu débarquer sur les bords de la Mersey cet été contre une indemnité de transfert estimée à 8,4 millions d’euros. Son pied gauche magique fait souvent des ravages dans les défenses adverses et il a déjà trouvé ses marques au sein de l’effectif de Liverpool. On saura rapidement s’il est capable de s’imposer sur la durée dans un très grand club et par la même d’enfiler le costume de star du football européen.

Le roc de la Celeste dans les filets

La principale trouvaille de ce mercato pour Liverpool est à n’en pas douter Sebastian Coates. Ce défenseur central est un vrai colosse (1m96, 85kgs) sur le plan athlétique. Il est longtemps resté au Nacional Montevideo avant d’accepter de faire le grand saut en Europe même s’il n’est âgé que de 20 ans. Pendant le mois de juillet, il a eu le bonheur de remporter la Copa America avec l’équipe nationale d’Uruguay. Cette compétition lui a clairement permis de valider son ticket pour notre continent. La première étape de sa carrière est Liverpool et il tentera de gagner sa place de titulaire et de remplacer à terme Jamie Carragher. Les 8 millions d’euros misés sur lui prouvent à quel point le manager Kenny Dalglish compte sur lui.

Craig Bellamy, Acte II

Craig Bellamy est de retour à Liverpool ! Après avoir déjà évolué à Anfield lors de la saison 2006/2007, l’attaquant qui était prêté par Manchester City à Cardiff City au cours du dernier exercice a décidé de quitter pour de bon les Citizens cet été et de s’engager à Liverpool. En effet, l’attaquant gallois sentait qu’il n’avait aucune chance de s’imposer dans l’équipe type de Roberto Mancini. Il faut dire que l’armada mancunienne (Agüero, Dzeko, Tevez, Balotelli…) est impressionnante en ce qui concerne les buteurs disponibles. Pour une bouchée de pain, les Reds ont recruté Craig Bellamy dans le but de l’utiliser en tant que joker de luxe… mais le natif de Cardiff qui est âgé de 32 ans est capable de gagner sa place de titulaire avec son expérience conséquente.

Un Brésilien dans l’ombre de Reina

Pour en finir avec les arrivées à Liverpool, il convient aussi de parler du gardien de but Doni. Le dernier rempart brésilien a profité de sa liberté contractuelle pour quitter l’AS Rome. Sans tarder, il a opté pour une pige à Liverpool. Bien entendu, Doni sait à quoi s’attendre à Anfield. Il sera à coup sûr la doublure du portier espagnol José Manuel Reina qui fait clairement partie des valeurs sûres de la Premier League depuis déjà plusieurs années. A moins que ce dernier se blesse -on ne lui souhaite pas ce malheur-, on voit mal comment l’ancien joueur des Giallorossi va réussir à intégrer le onze type d’autant plus que Liverpool n’a que la FA Cup et la League Cup à disputer en marge du championnat ce qui limite considérablement ses chances de glaner du temps de jeu.

Peu de rentrées d’argent cet été

Dans le sens des départs, on peut constater que les Scousers n’ont pas réussi à récupérer beaucoup d’argent cet été. En effet ils se sont contentés de vendre Raul Meireles à Chelsea contre 13,5 millions, David N’Gog à Bolton pour 4,5 millions, Paul Konchesky à Leicester City contre 1,70 millions, Daniel Ayala à Norwich City contre 1 million ou encore Chris Mavinga à Rennes pour le même montant. Bien sûr, ils pourront à priori récupérer une indemnité intéressante avec Alberto Aquilani la saison prochaine puisque ce dernier a été prêté au Milan AC avec une option d’achat fixée à 6 millions d’euros qui sera automatiquement levée si le milieu de terrain italien dispute au moins 25 matches chez les Rossoneri.

Il convient également de retenir que le latéral gauche argentin Emiliano Insua a rejoint le Sporting Lisbonne (Portugal) tandis que l’attaquant serbe Milan Jovanovic est parti se relancer à Anderlecht (Belgique). De son côté, le milieu offensif espagnol Daniel Pacheco a choisi de signer à l’Atletico Madrid. On notera aussi que le milieu de terrain danois Christian Poulsen a surpris tout le monde en choisissant de poursuivre sa carrière à Evian TG qui a été promu en Ligue 1 à l’issue de la saison passée ! Enfin, l’international anglais Joe Cole qui n’a pas réussi à s’imposer à Liverpool pendant l’exercice 2010/2011 a été prêté à Lille. Les champions de France se frottent les mains à l’idée d’avoir réussi à récupérer le milieu de terrain qui est désormais attendu au tournant en France.

Pour retrouver sa place dans le Top 4 anglais… voire mieux, Liverpool entame un nouveau cycle sportif. La saison dernière, le manager Kenny Dalglish était clairement revenu sur les terres de ses nombreux exploits pour sauver les meubles. Depuis le début de l’été les compteurs sont remis à zéro et tous les supporters du club de la Mersey rêvent de nouveau à un avenir teinté de gloire. Pour le moment, Liverpool a pris 7 points sur 9 en championnat ce qui signifie que la mayonnaise est en train de prendre tout doucement. Le fameux chant You’ll never walk alone n’a jamais aussi bien porté son nom…

Voir par ailleurs :

Bilan mercato Premier League (1/5) : Manchester United
Bilan mercato Premier League (2/5) : Chelsea
Bilan mercato Premier League (3/5) : Manchester City

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)