Quand Kerimov voulait aussi se payer Mourinho !

Les dirigeants de l’Anzhi Makhachkala ne reculent devant aucun obstacle pour avoir une chance de briller sur la scène européenne. Le club russe n’a pas fini de nous étonner notamment en matière de recrutement.

José Mourinho

Des transferts retentissants pour attirer l’attention. Après plusieurs années passées dans l’antichambre de la Première division russe, les supporters ont commencé à entrevoir la lumière du soleil lors du mois de janvier 2011. L’homme d’affaires multimilliardaire Suleyman Kerimov a pris les commandes de ce club qui fait partie de la République du Daguestan (sujet fédéral de la Russie). Sans tarder, il a commencé à investir des sommes d’argent considérables pour attirer des joueurs connus dans le monde entier. La première star à poser ses valises n’est autre que Roberto Carlos.

Alors qu’il est aujourd’hui âgé de 38 ans, le latéral gauche brésilien n’a pas hésité une seule seconde lorsqu’on lui a proposé un salaire de 9 millions d’euros par saison jusqu’en juin 2013. Quelques jours plus tard, c’était au tour de son compatriote auriverde Jucilei da Silva de poser ses valises à Makhachkala. Alors que tout le monde l’attendait en Europe de l’Ouest, le jeune milieu de terrain brésilien qui a fêté ses 23 ans le 6 avril dernier a également cédé aux avances de l’écurie russe. Comme si cela ne suffisait pas, Suleyman Kerimov s’est montré impitoyable à partir du moment où il a pris le dossier Mbark Boussoufa en mains.

En quelques jours, il a convaincu le milieu offensif marocain de rejeter une proposition alléchante du Terek Grozny et de venir au bord de la mer Caspienne ! Mais les choses sérieuses en matière de transferts ne faisaient visiblement que commencer… Lors du mois de juin 2011, les dirigeants russes ont remis le paquet pour obtenir la signature de Balázs Dzsudzsák qui évoluait au PSV Eindhoven. Selon L’Equipe, le milieu de terrain hongrois aurait coûté la bagatelle de 14 millions d’euros à Suleyman Kerimov qui se moque bien de la valeur réelle des joueurs su le marché des transferts.

Pour se mettre les supporters les moins convaincus par sa “politique” dans la poche, l’homme de fer n’a pas hésité à remettre 15 millions sur la table pour rapatrier le latéral gauche Yuri Zhirkov qui cirait assez souvent le banc à Chelsea et qui ne faisait pas partie des plans du nouveau manager André Villas-Boas. La cerise sur le gâteau a un nom : Samuel Eto’o. Contre un joli chèque de 30 millions d’euros offert sur un plateau au président de l’Inter Milan Massimo Moratti, sans oublier un salaire annuel record de 20,5 millions (!) versé à l’attaquant camerounais, Suleyman Kerimov s’est payé sa première superstar du football mondial.

Mourinho aurait pu toucher le gros lot

Cette transaction n’a rien à voir avec celle du pré-retraité Roberto Carlos car Samuel Eto’o est toujours au top de sa forme comme l’attestent par exemple ses 21 buts marqués en 35 matches de Serie A la saison passée. Mais selon Marca, une opération encore plus colossale aurait pu avoir lieu pendant le mercato. D’après le quotidien espagnol, Suleyman Kerimov voulait attirer… José Mourinho en Russie ! A défaut de pouvoir lui proposer un challenge sportif très excitant, l’oligarche russe aurait offert au Special One une rémunération annuelle de 25 millions d’euros !

Le technicien portugais du Real Madrid n’aurait même pas pris la peine de discuter sérieusement avec son interlocuteur car évidemment il a encore des défis à relever avec les Merengue. A l’image de Malaga, de Manchester City ou encore du PSG, l’Anzhi Makhachkala est bien un nouvel eldorado financier de la planète football. Nul doute qu’à défaut de pouvoir convaincre José Mourinho de tourner le dos à la Casa Blanca, Suleyman Kerimov tentera rapidement d’attirer un autre entraîneur de calibre mondial. Les noms de Rafael Benitez ou encore de Carlo Ancelotti reviennent souvent dans les médias russes depuis quelques semaines…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)