Antonetti et la gestion du mercato à Rennes

Comme bon nombre des entraîneurs européens, Frédéric Antonetti est soulagé que le marché des transferts estival ait fermé ses portes. Le technicien des Rouge et Noir a quand même accepté de donner son opinion au sujet de deux dossiers qui ont animé ses journées cet été !

Yann Mvila

Le “mur” des Sangliers

Un recrutement ciblé. A l’image de la majorité des clubs français, les décideurs de Rennes ont dû se serrer la ceinture pendant le mercato. Ils ont quand même réussi à débloquer un peu plus de 10 millions d’euros pour s’offrir quelques joueurs de qualité. Dans les buts, le départ du titulaire Nicolas Douchez au PSG a contraint la cellule de recrutement des Rouge et Noir à dénicher un nouveau portier de qualité. Après avoir observé de près ce qui se passait dans les Ardennes, le choix s’est porté sur Benoît Costil qui a reçu le trophée UNFP de “Meilleur gardien de but de Ligue 2” à l’issue de la saison passée. L’ancien dernier rempart de Sedan n’a pas fait des débuts fracassants mais à 24 ans, il a vraiment tout l’avenir devant lui pour s’imposer dans l’élite du football français.

Un ex-espoir du PSG rapatrié de Liverpool !

Sur le plan défensif, il n’y a eu qu’une arrivée notable pendant le mercato. Il s’agit de Chris Mavinga qui après avoir été formé au PSG avait choisi de signer à Liverpool. Chez les Reds, ce footballeur âgé de 20 ans n’a jamais réussi à entrevoir la lumière et il a été prêté à Genk pendant la seconde partie de la saison passée. En Belgique, Chris Mavinga est désormais connu comme le loup blanc ! En effet lors d’un match contre le Standard de Liège, il a blessé gravement Mehdi Carcela au niveau du visage (nez cassé, dents arrachés, fracture de la mâchoire…). Finalement, il a signé un contrat en faveur du Stade Rennais jusqu’en juin 2015 contre un chèque d’environ 1 million d’euros.

Féret et Pitroipa en orbite

On retient aussi le retour au bercail de Julien Féret. Après trois bonnes saisons passées à Nancy, le milieu de terrain a décidé de faire son come-back à Rennes pour s’imposer au sein de son club de coeur qui n’a pas hésité à dépenser 4 millions d’euros. Chose qu’il n’avait pas su faire lorsqu’il faisait partie du centre de formation il y a presque dix ans ! Toujours au milieu de terrain, il faut aussi suivre avec beaucoup d’attention Jonathan Pitroipa qui est un véritable poison pour les défenses adverses sur un côté ! L’ancien joueur de Hambourg a coûté 3,5 millions d’euros cet été mais il y a fort à parier que son prix sera multiplié par deux ou trois s’il continue à régaler en Ligue 1.

Un plan B nommé Hadji

En attaque, l’entraîneur breton Frédéric Antonetti voulait vraiment recruter Mevlut Erding. Après avoir cherché le remplaçant de l’international turc pendant longtemps, le manager général du PSG Leonardo a fait savoir que l’ex-joueur de Sochaux reste dans la capitale jusqu’à nouvel ordre. Ce jeu de dominos a obligé les Rouge et Noir à revoir leurs plans. Ils ont choisi d’engager Youssouf Hadji qui voulait quitter Nancy. Le footballeur marocain est une valeur sûre de notre championnat et son prix d’achat (environ 1,7 millions d’euros) ne plombe pas du tout les finances rennaises. “C’est un profil qu’on n’avait pas dans notre effectif. On est très content d’avoir Youssouf dans notre équipe. Il est très bon techniquement, il a une très bonne mentalité, un très bon jeu de tête et de l’expérience. Il a déjà connu le Stade Rennais (juin 2005-janvier 2007) et a laissé un bon souvenir. Il présentait beaucoup d’atouts pour sa venue”, a confié le technicien sur les ondes de RMC.

Quelques pertes majeures à déplorer

Au final, on peut dire que la stabilité a été privilégiée entre juin et août. Quelques joueurs importants sont partis (Douchez, Lemoine, Leroy et Marveaux) et d’autres ont quitté le navire pour se (re)lancer (Badiane, A. Camara, Caro, Dembele, Julienne, Petit, Souprayen et Verhoek). Surtout, les Rouge et Noir ont réussi à conserver un pion essentiel Yann Mvila qui était courtisé par de nombreuses écuries. “Il y a eu de grosses offres pour Mvila. Arsenal, les quatre gros de Ligue des champions… C’était des offres autour de 30 millions d’euros. On est content de le garder une saison de plus. Dans la logique des choses, il est programmé pour partir la saison prochaine mais on ne sait jamais”, a expliqué Frédéric Antonetti.

L’objectif de Rennes est clairement d’intégrer le Top 5 de la Ligue 1, de réussir un beau parcours en Ligue Europa et pourquoi pas de gagner la Coupe de France voire la Coupe de la Ligue. Histoire de devenir au fil des années un très grand club de l’Hexagone en suivant par exemple la trajectoire de Lille. Les Dogues ont franchi les étapes une par une avant de triompher la saison dernière en réalisant un doublé coupe-championnat impressionnant.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)