Bilan mercato Bundesliga (3/3) : Werder Brême – Schalke 04

Après avoir zoomé sur le mercato du Bayern Munich et celui du Borussia Dortmund, nous terminons notre tour d’horizon en Allemagne par le Werder Brême mais aussi Schalke 04.

Thomas Schaaf

Le Werder doit se faire pardonner

La saison 2010/2011 ne restera pas dans les annales pour le Werder Brême. Largement distancés en Bundesliga (13e place), les hommes de Thomas Schaaf ont également avalé le bouillon en Ligue des champions. Dans une poule plus ou moins à leur portée (Tottenham, Inter Milan et Twente), les Werderaner n’ont pas réussi à quitter la dernière place. Le mercato estival était donc attendu avec beaucoup d’impatience par les supporters. Ces derniers priaient pour que des joueurs renommés débarquent de l’autre côté du Rhin mais ça n’a pas été le cas. A défaut d’avoir des moyens financiers colossaux, les dirigeants ont misé sur la carte de la stabilité en apportant tout même quelques retouches.

Après avoir été prêté par le Bayern Munich à Nuremberg, Mehmet Ekici a décidé de quitter pour de bon la Bavière où il n’avait aucune chance de s’imposer. Contre une somme d’environ 5 millions d’euros, le milieu de terrain allemand qui a des origines turques a rejoint le Werder Brême. A 21 ans, ce pari pourrait être le bon car Mehmet Ekici a du talent à revendre. A part cela, le club allemand a fait signer Aleksandar Stevanovic (Schalke 04, milieu de terrain) et Andreas Wolf (Nuremberg, défenseur central)) sans dépenser un seul euro. Le défenseur central grec Sokratis Papastathopoulos a posé ses valises dans le cadre d’un prêt, avec une option d’achat, en provenance du Genoa. D’autres joueurs méconnus sont également arrivés contre des indemnités de transfert inférieures au million d’euros : Aleksandar Ignjovski (OFK Belgrade, défenseur), Lukas Schmitz (Schalke 04 , milieu gauche) et Tom Trybull (Hansa Rostock, milieu de terrain).

En ce qui concerne les départs, les supporters regrettent déjà le colosse Per Mertesacker qui n’a pas pu résister à l’envie d’évoluer en Premier League du côté d’Arsenal. Au passage, le Werder Brême a récupéré 10,3 millions d’euros pour le défenseur central qui fait partie intégrante de l’équipe nationale d’Allemagne. Hormis cette perte notable, il est surprenant de constater que… douze éléments ont quitté le club car ils se trouvaient en fin de contrat ! Des garçons comme Torsten Frings (Toronton FC), José-Alex Ikeng (Ingolstadt 04), Daniel Jansen, Peter Niemeyer (Hertha Berlin), Petri Pasanen (Red Bull Salzbourg) ou encore Jurica Vranjes ne faisaient plus partie des plans de Schaaf.

La saison n’est pas encore très avancée et donc il est difficile, voire impossible, de dire si la stratégie adoptée par les décideurs du Werder Brême pendant le mercato est la bonne. Toutefois, on constate que cette équipe allemande est déjà bien placée après quatre journées de Bundesliga (9 points sur 12). Le fait de ne pas avoir à disputer de Coupe d’Europe va permettre aux joueurs de Thomas Schaaf de se concentrer exclusivement sur le championnat afin d’obtenir un ticket européen… voire mieux si la mayonnaise prend bien.

Schalke 04 et la suprématie de la Ruhr

La Ruhr était en fête la saison dernière en Allemagne ! En plus du titre de champion remporté par le Borussia Dortmund, la formation de Schalke 04 a également brillé notamment aux quatre coins de l’Europe. Après avoir réussi à terminer en tête du Groupe B en Ligue des champions (Lyon, Benfica Lisbonne et Hapoël Tel-Aviv), les troupes de Felix Magath ont réussi à se hisser en demi-finale contre Manchester United ! Dépassés par cette écurie anglaise trop forte pour eux, ils peuvent quand même être satisfaits de leur parcours après avoir éliminé Valence (8e de finale) et l’Inter Milan (1/4 de finale). En revanche, la donne n’est pas du tout la même en championnat. Les mauvais résultats en Bundesliga ont coûté cher à Felix Magath qui a été remercié en mars. Au final, son successeur Ralf Rangnick a réussi à sauver les meubles avec une 14e place et une victoire en Coupe d’Allemagne synonyme de billet en Europa League.

Pour ne pas se mettre en difficulté financièrement, les gestionnaires de Schalke 04 n’ont pas beaucoup dépensé d’argent à l’occasion du marché des transferts. Le latéral gauche autrichien Christian Fuchs est arrivé en provenance de Mayence contre un chèque de 3,8 millions d’euros. Le jeune milieu de terrain allemand Marco Höger (Aix-la-Chapelle, 1,5 million) et l’attaquant finlandais Teemu Pukki (HJK Helsinki, 1,5 million) sont venus renforcer l’effectif de Ralf Rangnick. L’attaquant roumain Ciprian Marica a été recruté gratuitement par l’écurie de la Ruhr puisqu’il était libre de tout contrat. En raison de son inefficacité (3 buts en championnat la saison passée), les dirigeants du VfB Stuttgart n’ont pas retenu l’international roumain.

Que dire au sujet de Manuel Neuer ? Rien, sinon que l’excellent gardien de but de l’équipe d’Allemagne a profité du mercato estival pour prendre la poudre d’escampette. En dépit de négociations qui ont duré longtemps entre les dirigeants de Schalke 04 et le Bayern Munich, le dernier rempart a été transféré en Bavière contre une somme d’environ 22 millions d’euros. Pour remplacer ce portier de classe mondiale, les dirigeants ont choisi d’accorder leur confiance au jeune Ralf Fährmann (22 ans) qui est prêt à saisir sa chance.

Les autres départs marquants concernent Nicolas Plestan (fin de contrat, défenseur), Christian Pander (Hanovre 96, défenseur) ou encore Angelos Charisteas (Panetolikos, attaquant) qui n’a pas convaincu grand monde à Schalke 04 après sa pige insignifiante à Arles-Avignon. Quelques transferts (Patrick Rakovsky à Nuremberg, Tore Reginiussen à l’OB Odense et Lukas Schmitz au Werder Brême) ont permis de renflouer les caisses à hauteur de 1,25 million d’euros ce qui n’est pas très folichon si on excepte la vente de Manuel Neuer.

Après avoir assisté au triomphe du rival honni, le Borussia Dortmund, en Bundesliga la saison passée, les joueurs de Ralf Rangnick ont le couteau entre les dents pour réintégrer le Top 3 allemand. Bien que le mercato n’ait pas emballé un grand nombre d’observateurs, les Bleu et Blanc seront à surveiller de près avec notamment un duo d’attaque Raul-Huntelaar qui est capable de fonctionner à plein régime désormais.

Voir par ailleurs :

Bilan mercato Bundesliga (1/3) : Bayern Munich
Bilan mercato Bundesliga (2/3) : Borussia Dortmund

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)