Lugano, nouveau patron du Parc ?

L’Uruguayen Diego Lugano, dernière recrue de Leonardo, fera ses grands début au coeur de la défense centrale du Paris SG ce soir face à Brest (21h00), en clôture de la 5e journée de Ligue 1. Portrait de ce “meneur d’hommes” sur lequel le club parisien fonde de grands espoirs.

Diego Lugano

Ce n’est parce qu’il porte un nom d’origine Suisse que Diego Lugano est venu à Paris pour faire sauter la banque. Mais c’est bien avec les moyens infinis de ses nouveaux propriétaires qatariens que le PSG s’est offert le services du roc défensif urugayen. Capitaine en sélection et à ce titre récent vainqueur de la Copa America, Lugano est, dit-on, un “meneur d’hommes” en plus d’être un imposant gaillard : 1,88 m pour 84 kg. Un joli bébé que les attaques de Ligue 1 auront bien du mal à contourner. C’est en tout cas le pari de Leonardo.

Une star en Amérique du Sud, un quasi inconnu en Europe

Un pari audacieux, car si à 30 ans Lugano est au firmament de sa carrière, une étude approfondie de son CV nous permet d’affirmer qu’il lui reste encore tout à prouver… en Europe. Car pour l’instant, c’est sur le continent sud-américain que le défenseur a brillé. La victoire-surprise de l’Uruguay à la Copa America 2011 est à mettre à son actif. Lugano a par ailleurs remporté la Copa Libertadores avec Sao Paulo en 2005 puis le titre de champion de Brésil, toujours avec Sao Paulo, un an plus tard. Sacré meilleur défenseur d’Amérique du Sud, il sera transféré un an plus tard à Fenerbahçe, où il remportera un titre de champion de Turquie… en cinq saisons ! Un bilan finalement plutôt maigre pour un joueur présenté comme une valeur sûre et pour lequel le Paris SG aurait déboursé quelque 3,5 millions d’euros.

Un grand frère pour Pastore

Pour le reste ? Il faut s’en remettre aux déclarations de ceux qui le connaissent… ou le découvrent. A commencer par ses nouveaux coéquipiers qui le décrivent comme un “guerrier” (Nene), un défenseur “très intelligent” (Bodmer) ou encore un “vrai patron” dixit Oscar Tabarez, son sélectionneur.

C’est sur cette dernière caractéristique que Leonardo fonde de grands espoirs. Hispanophone, Lugano aura la triple tâche de diriger la défense, d’encadrer les jeunes dans les vestiaires… et de favoriser l’intégration de l’Argentin Javier Pastore, l’homme qui vaut 43 millions d’euros. Cette dernière responsabilité étant sans doute la plus lourde…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement