Marco Simone peut-il sauver le soldat monégasque ?

Après avoir évincé Laurent Banide, les dirigeants de Monaco ont décidé de nommer Marco Simone au poste d’entraîneur. Le désormais ex-consultant de Canal+ va-t-il réussir à relancer le club de la Principauté qui s’est fait humilier contre Angers (1-3) en Ligue 2 vendredi dernier ?

Marco Simone

“Après avoir procédé aux consultations appropriées et rencontré plusieurs joueurs, le président de l’AS Monaco FC a pris la décision, au regard des résultats enregistrés depuis le début de saison, y compris en Coupe de la Ligue, de procéder à une réorganisation de l’encadrement sportif du club et de confier, avec effet immédiat, la responsabilité de l’équipe professionnelle à un tandem constitué de Messieurs Jean Petit et Marco Simone.” Beaucoup de blabla pour finalement une information essentielle : Laurent Banide est remplacé au poste d’entraîneur de l’AS Monaco par Marco Simone.

L’information a été confirmée par l’ASM alors que les premiers bruits faisant état de l’arrivée de Simone commençaient à agiter les coulisses. Arrivé en janvier 2011 pour jouer les sauveurs, Banide quitte à nouveau le club sur un échec. Le technicien n’aura pas réussi à assurer le maintien lors du dernier exercice en L1, et a connu un début catastrophique cette saison en L2. Éliminé d’entrée en Coupe de la Ligue par Sedan (1-4), 17e du championnat avec 4 points et aucune victoire au compteur après un nouveau revers contre Angers (1-3), samedi, lors de la 6e journée, Monaco avait besoin d’un électrochoc.

Première pour Simone

L’arrivée de Marco Simone est censé le créer. A 42 ans, l’ancien attaquant va connaître sa première expérience en tant qu’entraîneur. Après avoir explosé au Milan AC, il est arrivé en France en 1997 au PSG, passant ensuite avec succès à Monaco, où il décrocha le titre de champion de France en 2000 avant une nouvelle pige en 2002-2003 sur le Rocher. Consultant pour Canal+ depuis la rentrée 2010, l’Italien avait imposé son style et ses analyses sur le plateau du CFC notamment. Mais il n’avait jamais tiré un trait sur le terrain, lançant plusieurs fois des appels à l’ASM pour débarquer en tant qu’entraîneur.

En décembre 2010 il avait notamment fait acte de candidature pour remplacer Guy Lacombe. “J’attends un appel. Je suis prêt. Si l’occasion se présente, je peux aider Monaco. Après, il faut toujours respecter les personnes qui sont en place. Surtout quand il y a des difficultés”, avait lancé Simone. Finalement, Laurent Banide avait été choisi quelques semaines plus tard pour jouer les pompiers de service. La tâche ne s’annonce pas aisée pour Simone, qui pourra compter sur l’expérience de Jean Petit pour l’épauler dans sa toute première mission avec le costume d’entraîneur. A lui désormais de redorer le blason de Monaco.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)