Réveillère, l’actualité de l’OL… et la sienne !

Anthony Réveillère évolue à Lyon depuis l’été 2003 et donc il connaît le club rhodanien par coeur. Le latéral droit a accepté de parler de quelques sujets d’actualité avec en fil conducteur, la résurrection des Gones.

Anthony Réveillère

Ne pas remuer le couteau dans la plaie. La saison dernière, les joueurs de l’OL ont dû se battre jusqu’à la dernière minute afin d’obtenir une troisième place en Ligue 1 synonyme de tour préliminaire de la Ligue des champions. Après cela, l’entraîneur Claude Puel a été remercié par les dirigeants lyonnais qui ne supportaient plus du tout sa manière de faire… tout comme d’ailleurs la majorité des supporters. Une ère nouvelle a débuté avec l’intronisation de Rémi Garde qui connaît bien la maison OL. Pendant une interview relayée par Le Progrès, le défenseur polyvalent des Gones Anthony Réveillère a souligné que dès le début de la préparation estivale, il a senti que les choses avaient changé. “On a tourné la page. Cela devenait pesant pour tout le monde On a dû se battre toute la saison et on a fini à bout de souffle. Le club est revenu aux sources en nommant des gens du cru. On a gagné en adaptation et tout le monde a adhéré”, a-t-il indiqué.

A contrario de beaucoup de ses coéquipiers (notamment Cris), le footballeur formé à Rennes a refusé de critiquer publiquement Claude Puel…. préférant évoquer le profil de Rémi Garde. Je n’aime pas comparer ou parler de quelqu’un qui n’est plus là. Rémi Garde passe par la communication et les cadres. “C’est un jeune entraîneur arrivé à maturité et qui est bien entouré. Il veut avancer avec son staff et ses joueurs, pratiquer du beau jeu, et surtout, avoir les meilleurs résultats possibles.” Anthony Réveillère a le sentiment que lui et ses partenaires sont capables de concurrencer Lille, le PSG voire même Marseille, qui a du retard à l’allumage, dans la course au titre de champion de France. “On ne le crie pas haut et fort, mais on y pense. A Lyon, le minimum est de terminer dans les trois premiers et notre dernier titre ne remonte pas à très loin (2008). Chaque année, on joue le titre et cela fait très mal de voir les autres soulever des trophées. On ne gagne plus rien depuis trois ans et il y a un manque. Le club a été sept fois champion, mais on n’est pas blasé”, a-t-il assuré.

Le mercato, la concurrence et le futur

Anthony Réveillère a également évoqué brièvement le marché des transferts effectué par les décideurs du club de la capitale des Gaules cet été. “Le club a été obligé de vendre Toulalan et Pjanic. Le mercato a été bon (arrivées de M. Dabo, B. Koné et G. Fofana) et l’effectif est de qualité. Les jeunes doivent prendre conscience de la nouvelle orientation du club et se dire que des opportunités, il n’y en a pas cinquante. Notre meilleur mercato, ce sera de récupérer nos blessés (Lisandro, Cris et Gourcuff)”, a-t-il prédit. Au sujet de la concurrence, Anthony Réveillère se moque de savoir que Mouhamadou Dabo (ex-FC Séville) pourrait lui chiper sa place de titulaire sur le flanc droit. “C’est un choix du club. C’est un joueur que j’apprécie, capable d’évoluer à gauche et à droite. Dans une saison, il y a des blessés et des suspensions. On n’a pas un effectif trop riche et c’est bien d’avoir ce type de joueur”, a-t-il souligné. Enfin, Anthony Réveillère a parlé brièvement de son avenir alors que son contrat actuel expirera en juin 2013.

L’homme qui n’a connu qu’une expérience à l’étranger au FC Valence (entre janvier et juillet 2003) a répété une nouvelle fois qu’il aimerait bien rester à Lyon pendant encore plusieurs années. “Je n’ai jamais planifié ma carrière. Le plus important, c’est de se donner les moyens de jouer le titre et la Ligue des champions. S’il n’y a plus cela, je me poserais la question. Mais ce n’est pas le cas. J’aime bien l’ambition de Jean-Michel Aulas et il connait la mienne. Je me dis que j’aurai peut-être un jubilé à l’anglaise pour mes dix ans au club et que je découvrirai un jour le Stade des Lumières”, a-t-il espéré. Huit ans de présence dans le Rhône et pourtant l’appétit est toujours là pour Anthony Réveillère qui rêve aussi de jouer l’Euro 2012 avec l’équipe de France (13 sélections).

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)