Montpellier remet en jeu son trône

Actuel leader, Montpellier se déplace sur la pelouse de Brest à l’occasion de la 6e journée de Ligue 1, qui débute samedi. Les Héraultais auront l’occasion de mettre, ou pas, la pression sur leurs poursuivants, au premier rang desquels Lyon, le PSG ou Lille. Bordeaux sera en quête de rachat à Toulouse pour le derby de la Garonne, alors que Valenciennes et Nice sont déjà en état d’alerte…

Olivier Giroud

Auxerre (10e) – Caen (13e)

Destins croisés pour l’AJA et Caen pour le moment. Après un très bon début de saison, les Normands ont baissé sensiblement le pied et s’enfoncent petit à petit au classement, après notamment une défaite en toute fin de match face à Toulouse (0-1) la semaine passée. Les Auxerrois, battus d’entrée à Montpellier, restent depuis sur cinq matchs sans défaire, toutes compétitions confondues. Laurent Fournier devra toutefois faire sans Alain Traoré, son meilleur buteur, pour cette rencontre. Une absence de marque pour l’AJA, qui dispose toutefois des ressources nécessaires, notamment sur le plan offensif, pour passer outre et continuer sa marche en avant contre un Caen revanchard.

Brest (16e) – Montpellier (1er)

Un match des extrêmes, ou presque. Le MHSC, toujours aussi séduisant dans le jeu, squatte la tête du classement avant son déplacement en Bretagne. Les joueurs de René Girard abordent cette rencontre en pleine confiance et avec un effectif quasiment au complet. Ce qui n’est pas totalement le cas de Brest. Amoindris en défense, les Bretons, malgré toutes leurs bonnes intentions, sont tombés pour la première fois de la saison à Paris la semaine passée. Un revers qui a mis fin à l’invincibilité du début de saison, avec 4 matchs nuls. Toujours à la recherche d’un premier succès, les joueurs d’Alex Dupont nagent en eaux troubles dans les profondeurs du classement. Pas l’idéal avant de recevoir le leader…

Lorient (8e) – Saint-Etienne (9e)

Lorient a besoin de se rassurer. Pas encore vraiment fringants dans le jeu comme ces dernières saisons, les joueurs de Christian Gourcuff ressortent d’un match nul heureux à Sochaux (1-1). L’apport des nouvelles recrues, notamment le prometteur Joël Campbell, sera un facteur déterminant dans la montée en puissance, ou pas, des Merlus. C’est un adversaire de poids et qui les talonne au classement qui se présente sur la pelouse synthétique du Moustoir. Revanchards après la correction reçue à domicile par Lille (1-3), les Verts savent qu’ils sont attendus au tournant après un début de saison prometteur. Christophe Galtier et ses joueurs abordent ainsi cette rencontre “avec une réelle envie de récupérer les points perdus à domicile”, comme l’a expliqué le technicien forézien.

Nice (19e) – Ajaccio (15e)

Match de la peur entre Sudistes. Si Ajaccio s’est rassurée avec son succès devant VA (3-1), grâce notamment à un énorme Frédéic Sammaritano, rien ne va plus à Nice. Ambitieux en début de saison, les Aiglons se sont brûlés les ailes et ne parviennent pas à décoller de la zone rouge, dans l’attente d’un premier succès. Une situation alarmante à laquelle les joueurs d’Eric Roy veulent mettent fin avec ce derby de la Méditerranée, comme l’a qualifié Olivier Pantaloni, le technicien corse.

Toulouse (5e) – Bordeaux (11e)

Trajectoires opposées pour les voisins avant ce derby de la Garonne. Toulouse retrouve son rythme de croisière après son revers contre le PSG. Le TFC squatte le haut du tableau après son succès en fin de match à Caen la semaine passée (0-1) et aborde en confiance la réception de Bordelais encore perdus. Les Girondins n’ont pas réellement lancé leur saison, au grand dam de Francis Gillot. Le technicien aquitain cherche encore des solutions; que ce soit au niveau de son dispositif tactique, qui pourrait évoluer pour cette rencontre, ou des joueurs, alors que Modeste ou Saivet ont été laissés à la disposition de la réserve. En face, le TFC récupère petit à petit tous ses blesses du début de saison. Emmanuel Rivière pourrait ainsi faire ses grands débuts sous les couleurs du club de la Ville Rose.

Valenciennes (20e) – Dijon (14e)

VA n’a plus le choix. Pas encore totalement largués au classement mais à la rue au niveau du jeu et du bilan comptable depuis le début de la saison, les Nordistes sont dos au mur avant la réception du promu dijonnais. Lanterne rouge, VA inquiète et le temps presse pour Daniel Sanchez, conforté à son poste par son président dans la semaine. Beaucoup plus sereins malgré la fin de leur belle série d’invincibilité face à Lyon la semaine passée (1-2), les Bourguignons doivent toutefois se méfier de la bête blessée qu’est VA.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)