Gary Cahill, un futur encore très flou

Mine de rien, Gary Cahill jouit d’une sacrée cote en Europe. Le défenseur central devrait quitter les Bolton Wanderers lors du prochain mercato hivernal ou plus sûrement à l’issue de cette saison 2011/2012. Reste à savoir où il signera…

Gary Cahill

Arsène Wenger ne lâche pas l’affaire. Même s’il n’a pas réussi à attirer l’international anglais (5 sélections, 1 but) pendant le dernier marché des transferts malgré des efforts considérables, le coach d’Arsenal garde toujours un oeil sur Gary Cahill qu’il admire profondément. Le technicien français est convaincu que le footballeur formé à Aston Villa pourrait former un duo impressionnant avec l’international allemand Per Mertesacker. Le manager de Bolton, Owen Coyle, sait qu’il aura énormément de mal à retenir le natif de Sheffield à moyen terme mais lui et le board ne le laisseront pas partir avant d’avoir une offre énorme entre les mains.

“Je ne sais pas quel est l’état des finances d’Arsenal, mais de toute façon ils savent que c’est un joueur exceptionnel. Les négociations pendant l’été n’ont jamais abouti lors des négociations pendant le mois d’août”, a-t-il rappelé selon le Daily Mirror. De toute évidence, le coach des Wanderers espère que des clubs comme Chelsea ou encore l’Inter Milan vont entrer en piste durant le mois de janvier pour faire monter les enchères. “Maintenant, il y a le problème du mercato hivernal. Je pense que d’autres écuries qu’Arsenal vont venir aux nouvelles. Nous étudierons tout cela attentivement”, a-t-il promis. Même si son défenseur central a été perturbé ces dernières semaines, Owen Coyle est convaincu que ce dernier a mis de l’eau dans son vin et qu’il a retrouvé son meilleur niveau sur le terrain désormais.

Sa petite famille pourrait dicter son avenir

“Gary n’a rien à prouver à personne. C’est naturel qu’il ait été un peu troublé par tout cela. Mais la naissance de sa fille lui a permis d’être encore plus consciencieux et concentré. Il pense en priorité à sa famille désormais”, a-t-il indiqué dans le Daily Mail. A 25 ans, Gary Cahill sait qu’il quittera un jour les Bolton Wanderers afin de tenter sa chance au sein d’une grande équipe anglaise voire européenne pour étoffer son palmarès. Reste à savoir quels dirigeants oseront payer une somme d’environ 17 millions d’euros, soit le montant de sa clause libératoire, pour le déloger de la ville jumelée avec Le Mans et Paderborn…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)