Mandanda, tout ça pour ça

L’Olympique de Marseille a rapporté un point de son déplacement à Valenciennes samedi soir dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1 (1-1). Et les Olympiens auraient pu repartir bredouille sans la prestation impériale de Steve Mandanda.

Steve Mandanda

Une nouvelle éclaircie dans un épais brouillard défensif, voilà comment l’on pourrait résumer la prestation de Steve Mandanda samedi soir dans le stade flambant neuf du Hainaut, face à Valenciennes (1-1). Loin d’être à son meilleur niveau depuis le début de la saison avec des prestations quelconques, où il manquait toujours l’arrêt décisif pour remettre son équipe dans le coup, le gardien numéro 2 de l’équipe de France a été quasiment parfait dans l’antre valenciennoise. Abandonné par sa défense, comme c’est si souvent le cas depuis le début de cet exercice 2011-2012, Mandanda a fait la parade tout au long de la rencontre, repoussant l’échéance comme il pouvait. Et quand l’ancien Havrais était battu, c’était la barre transversale qui le sauvait des eaux, comme sur ce beau coup franc de Cohade (32e).

Arrêt réflexe sur Pujol (45e) et penalty de ce dernier stoppé en toute fin de première période (45e+6), Steve Mandanda a été à deux doigts d’écoeurer VA à lui seul, mais le mur a fini par logiquement rompre dans le bout du bout du temps additionnel sur une double occasion de Sanchez, la première étant encore une fois stoppé par Mandanda, mais ce dernier ne pouvait rien faire sur la seconde, une frappe puissante à bout portant (90e+3). Un point du nul finalement en adéquation avec la physionomie du match, malgré deux belles occasions de Loïc Rémy.

A l’issue de la rencontre, le directeur sportif de l’OM José Anigo a tenu à saluer la prestation de Mandanda sur le site officiel du club: “C’est le point important de la soirée. Il nous a ramené ce point, il a arrêté le penalty, il a fait un gros match… On a retrouvé un Steve de niveau international. Il n’y rien à dire aux joueurs ce soir… Le temps est dépassé de 30 secondes quand on prend le but, c’est dommage… Mais c’est le sport, il y aura des jours meilleurs. Un point ici, ce n’est pas honteux. Ce n’est pas un mauvais point mais on en avait trois… C’est ça qui nous fait rager.” A l’OM de retrouver une certaine consistance défensive et d’espérer que Steve Mandanda n’est pas à s’employer de la sorte tous les week-ends pour rapporter un point contre une équipe candidate au maintien…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)