Blanc mise sur la stabilité… et sur l’étincelant Gomis

Comme convenu, le sélectionneur de l’équipe de France a livré la liste des joueurs retenus pour affronter l’Albanie (7 octobre) et la Bosnie (11 octobre). On note que Bafetimbi Gomis fait partie du groupe tricolore ce qui est logique à la vue de sa forme récente.

Laurent Blanc

La panthère de Gerland méritait bien ça. Avec 8 buts marqués en 12 matches toutes compétitions confondues, Bafetimbi Gomis est l’attaquant en vogue actuellement en Ligue 1. Le buteur de l’Olympique Lyonnais a été retenu en lieu et place du Parisien Guillaume Hoarau qui est touché à l’épaule. Le sélectionneur estime que le joueur formé à Saint-Étienne est prêt à épauler Karim Benzema, Kévin Gameiro, Jérémy Ménez ou encore Loïc Rémy. Gomis a su confirmer sa bonne forme. “C’est une évidence par rapport à ce qu’il réalise depuis le coup d’envoi de la saison. C’est un joueur en pleine confiance. Il n’y a qu’à voir l’action qu’il a osé pour marquer son dernier but (contre le Dinamo Zagreb, 2-0 en Ligue des champions). On avait dit lors du dernier stage qu’il n’était pas loin du groupe France. Il fallait qu’il poursuive sur sa lancée et c’est ce qu’il a fait”, a confié le technicien français.

Au sujet de Franck Ribéry qui flambe de son côté au Bayern Munich, Laurent Blanc a expliqué qu’il est convaincu que le milieu offensif arrivera bientôt à hausser son niveau de jeu chez les Bleus… chose qu’il a eu du mal à faire tout récemment. “On veut toujours plus des joueurs car on sent qu’ils peuvent faire encore mieux. Certains ont eu des ennuis sportifs et extra-sportifs. Je vois que Franck a retrouvé le plaisir de jouer ce qui est importante. S’il avait la riche idée de nous en faire profiter en équipe de France, ce serait une bonne nouvelle pour tout le monde”, a indiqué le guide de l’équipe de France A.

En revanche, le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille Alou Diarra n’est pas en forme depuis le coup d’envoi de la saison. Mais après l’avoir côtoyé à Bordeaux, Laurent Blanc est sûr que ce joueur expérimenté est capable d’apporter un vrai plus à son groupe qui jouera sa place à l’Euro 2012 contre l’Albanie et la Biélorussie. “Je connais le joueur et aussi l’homme. Je sais de quoi il est capable. Sur ces matches-là, sa présence est importante. Effectivement son début de saison est médiocre et lui-même en a conscience. Mais il peut être présent et au niveau mental, c’est un élément important pour le groupe”, a-t-il rappelé.

Mexès trop juste, Benzema légèrement touché

Au niveau des blessures, Laurent Blanc regrette vraiment de ne pas pouvoir s’appuyer sur un Philippe Mexès au top de sa forme. Le défenseur central du Milan AC vient tout juste de renouer avec la compétition et il aurait été imprudent de le convoquer pour ces rendez-vous majeurs. “Il faut être sérieux. Ce sont deux matches décisifs et chacun doit être au maximum de sa forme physique et mentale. D’après ce que j’ai su, il a joué 45 minutes (avec la réserve du Milan AC contre le Chievo Vérone) mais c’est trop juste comme par exemple pour Hatem Ben Arfa (Newcastle United).” Le Cévenol a aussi évoqué le cas de Karim Benzema qui s’est fait une petite blessure musculaire lors du match de Ligue des champions entre le Real Madrid et l’Ajax Amsterdam mardi dernier (succès 3-0 des Merengue, 2e journée de la phase de poules).

Pour lui c’est sûr, son attaquant “numéro un” sera bien “présent au rassemblement lundi prochain” même s’il a passé une IRM de contrôle ce matin. Et même au cas où il soit forfait (cela semble improbable) contre l’Albanie le 7 octobre, Laurent Blanc a indiqué qu’il le garderait dans le groupe pour le choc contre la Bosnie quatre jours plus tard en dépit des bons débuts de Djibril Cissé avec la Lazio Rome. Enfin à la question de savoir s’il a toujours dans un coin de la tête le cauchemar Israël-Bulgarie (deux défaites à domicile 2-3 et 1-2 alors que les Bleus n’avaient besoin que d’un point pour se qualifier au Mondial 1994), Laurent Blanc a reconnu que son groupe se trouve dans le même genre de cas de figure. “On a deux matches à domicile. On va avoir la pression. Mais lorsqu’on attaque une campagne de qualifications on sait qu’il va y avoir des rencontres plus importantes que les autres. Il vaut mieux avoir la pression pour obtenir quelque chose que pour éviter quelque chose”, a-t-il souligné.

Une chose est sûre, le dénouement des éliminatoires de l’Euro 2012 ne sera pas une partie de plaisir, notamment sur le plan psychologique, pour l’équipe de France. Certes l’Albanie n’a plus grand chose à perdre ou à gagner, mais en cas de défaite il faudra impérativement battre la redoutable sélection de Bosnie qui devrait croquer le Luxembourg avant de se mesurer aux Bleus. Histoire d’éviter de se retrouver en barrages et de tout jouer sur deux matches (aller/retour) contre un adversaire européen aux dents longues…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)