Le PSG coulé par Bilbao

Pris à la gorge dès les premières minutes de la rencontre, le PSG s’est incliné sur le terrain de l’Athletic Bilbao ce jeudi soir (2-0), dans le cadre de la 2ème journée de Ligue Europa. Le choc de dimanche prochain contre l’OL, visible rien qu’au niveau de la composition du club de la capitale, était surement bien présent dans la tête des joueurs, qui n’y étaient pas du tout.

Jallet

Le Paris Saint-Germain est tombé sur plus fort que lui. Sur la pelouse de l’Athletic Bilbao ce jeudi, pour le compte de la deuxième journée de Ligue Europa, le Paris Saint-Germain s’est incliné (2-0) au terme d’une partie totalement dominée par les Espagnols. Dès les premières minutes de la rencontre, les hommes d’Antoine Kombouaré affichent leur infériorité. L’entraîneur francilien a choisi de titulariser Momo Sissoko pour la 1ère fois depuis son recrutement cet été, ainsi que Mevlut Erding en pointe, Mathieu Bodmer en lieu et place de Jérémy Ménez, et Nicolas Douchez dans les buts. Est-ce en raison de ces nombreux changements ou d’une qualité de jeu retrouvée du côté espagnol après un début d’exercice catastrophique en Liga, mais Paris est surclassé en première mi-temps. Bilbao ouvre la marque dès la 20e minute, par l’intermédiaire de Gabilondo qui reprend de volée un centre au deuxième poteau, le Basque ne laissant aucune chance à Douchez. La domination des locaux se poursuit jusqu’à la 30e minute, avant de diminuer légèrement, permettant à Paris de se procurer deux occasions, mais Bodmer et Tiéné ne cadrent pas. L’arrière droit va le payer cher, en ne revenant pas au marquage sur Susaeta juste avant la mi-temps (45e), le footballeur de l’Athletic reprenant à son tour au deuxième poteau pour doubler la mise, face à un Nicolas Douchez une nouvelle fois impuissant.

Bilbao maîtrise

Le cauchemar parisien ne va pas s’estomper au retour des vestiaires. Momo Sissoko, pourtant auteur de quelques bonnes interventions, est exclu pour un second carton jaune (52e), et laisse ses partenaires, déjà dominés, à dix, entraînant par la même occasion le remplacement de Javier Pastore par Jean-Christophe Bahebeck dans les minutes qui suivent. L’infériorité numérique n’arrange pas les affaires de Paris, bien au contraire, puisque Bilbao tombe dans une maîtrise tranquille de la rencontre, et laisse filer les minutes sans être inquiété, et en se procurant quelques occasions. Mais les deux formations en restent là, et les joueurs de Kombouaré rendent l’une de leurs pires copies cette année. On peut s’interroger sur les intentions réelles de ce Paris Saint-Germain en Europa League, le Paris Saint-Germain ayant clairement choisi de favoriser le choc de dimanche en L1 face à l’Olympique Lyonnais plutôt que ce déplacement en C3. Mais Paris n’en est pas pour autant largué dans cette compétition, puisque si l’adversaire du soir s’échappe légèrement avec 2 victoires en deux matchs, et donc 6 points pris, les Franciliens en possèdent 3, soit autant que le Red Bull Salzburg, et trois de plus que le Slovan Bratislava, prochain adversaire.

Concernant l’autre match du groupe justement, Salzburg, battu par Paris en ouverture, s’est repris à la maison face à Bratislava (3-0), grâce à des buts de Leonardo (60e), Zarate (77e) et Svento (90e).

Ce jeudi soir, Tottenham a eu besoin de six minutes pour reprendre et battre les Shamrock Rovers (3-1), avec des réalisations de Pavlyuchenko (60e), Defoe (62e) et Dos Santos (66e). Le Sporting Lisbonne s’est imposé face à la Lazio de Rome de Djibril Cissé (2-1), grâce à des buts de Van Wolfswinkel (21e) et Insua (45e), contre une réduction du score de Klose (40e).

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)