Bordeaux : Carrasso, le maintien et la faillite mentale

Cédric Carrasso (29 ans, 7 matches de Ligue 1 en 2011/2012) a conscience que si lui et ses coéquipiers n’arrivent pas à rétablir la barre dès ce samedi contre Montpellier, Bordeaux s’éloignera clairement du bon wagon en championnat.

Cédric Carrasso

Le gardien de but pense que sans réaction d’orgueil, le club au scapulaire risque fort de se retrouver engagé dans la lutte pour le maintien. “Inquiet non, mais il faut y penser. En étant conscient qu’en continuant comme ça, il faudra se battre au moins jusqu’en décembre pour sortir de la charrette. Je reste persuadé qu’on a une équipe correcte, pour se battre pour les cinq premières places, voire créer la surprise une année sur deux. Après, la vérité est sur le terrain : aujourd’hui, elle est très loin de ce que j’aurais pu m’imaginer”, a expliqué le dernier rempart d’après Sud-Ouest.

Pour lui, il faut impérativement que tous les joueurs de l’effectif retrouvent une forme de sérénité sur le plan mental pour rebondir ainsi qu’une cohésion collective bien plus grande. “La première saison (2009-2010), malgré une super Ligue des champions et une première partie de championnat extraordinaire, les mecs se sont effondrés nerveusement et physiquement. Comme s’ils étouffaient, comme si un tout les avait fait craquer. Le seul point auquel je ne m’attendais pas, c’est tout con à dire mais ça m’a frappé ici, c’est le manque de communication avec le partenaire sur le terrain. Ce n’est pas normal : on peut ne pas être bien un jour mais ça n’empêche pas d’aiguiller le copain”, a-t-il déploré même s’il reste convaincu que la situation peut s’améliorer.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)