Everton voit Reds, Liverpool en profite !

Liverpool a réalisé la bonne opération de la 7e journée de Premier League en battant son voisin honni Everton (0-2) dans le 216e derby de la Mersey grâce à des réalisations d’Andy Carroll et de Luis Suarez. Un match toutefois gâché par Monsieur Atkinson, qui a injustement expulsé Jack Rodwell.

Andy Carroll

Liverpool peut dire “Mersey” à l’arbitre de la rencontre, Howard Atkinson. En déplacement à Goodison Park pour retrouver son voisin Everton dans le derby de la Mersey, les Reds ont fait le boulot au minima face aux Toffees, bien aidés par une décision arbitrale plus que douteuse. Le début de la rencontre voyait les deux ennemis intimes s’en donner à coeur joie dans l’impact physique, posant de suite les bases d’un match rugueux. Et ce sont les Toffees qui se montraient le plus en lumière en début de rencontre avec Sylvain Distin qui s’offrait une action de grande classe dans la surface des Reds. Après un magnifique petit pont sur José Enrique, le défenseur français enchainait avec une frappe qui frôlait la barre de Reina (10e). Cette belle action répondait à une tête trop molle de Suarez dans les bras de Howard (8e) et à une autre plus puissante de Cahill, détournée par Reina (9e).

Mais la rencontre connaissait un fait de jeu fâcheux avec l’expulsion terriblement injuste du jeune Jack Rodwell pour un tacle léger sur Luis Suarez (23e). Monsieur Martin Atkinson, pourtant à deux mètres de l’action, jugeait que le tacle du jeune espoir britannique était dangereux alors que Suarez en rajoutait, comme à son habitude, énormément. Dès lors la physionomie du match s’inversait et c’est Liverpool qui profitait pleinement de la supériorité Numérique. Ainsi, à la 43e minute, Jagielka se jetait à corps perdu sur Luis Suarez et le fauchait à l’entrée de la surface de réparation. Penalty justifié pour Liverpool qui avait une belle occasion de prendre l’avantage à Goodison Park. Dirk Kuyt aurait pu entrer dans l’histoire en inscrivant son sixième but dans un derby de la Mersey mais Tim Howard maintenait son équipe à flot en sortant la tentative du Néerlandais. Liverpool n’abdiquait pas et Charlie Adam était à deux doigts d’ouvrir la maque mais la barre transversale repoussait sa tentative (46e) juste avant l’entrée aux vestiaires des deux équipes.

Au retour des 22 acteurs, Liverpool se montrait encore fois dangereux, avec notamment Andy Carroll par deux fois (52e, 54e) mais ses tentatives de la tête étaient déviées respectivement par Saha et Howard. Alors que la rencontre tombait tout doucement dans un faux rythme, Enrique profitait d’une belle passe en profondeur de Craig Bellamy pour servir dans la surface Andy Carroll. Le longiligne international anglais, qui n’avait plus marqué depuis mars dernier, ne se faisait pas prier pour tromper d’une demi-volée puissante Howard de près (71e, 1-0). Liverpool enfonçait le clou avec un but de Luis Suarez qui profitait d’un dégagement manqué de Distin sur Baines (81e, 0-2). Plus rien n’était marqué et la bande à Kenny Dalglish pouvait savourer. Au classement ce succès permet à Liverpool de grimper provisoirement au quatrième rang, à seulement trois petits points de Manchester City et United.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)