Blanc et le dernier round contre la Bosnie

Après avoir battu sans problèmes l’Albanie (3-0), l’équipe de France défiera la Bosnie ce soir. Les Bleus veulent aller directement au championnat d’Europe 2012 et donc ils n’ont pas le droit de perdre contre la sélection de Safet Susic. Le sélectionneur Laurent Blanc est prêt pour ce grand rendez-vous.

Laurent Blanc

Une motivation facile à trouver. Le coach tricolore a indiqué que tous ses joueurs sont ultra-motivés pour faire un grand match contre les Bosniaques. “Au niveau de la motivation, c’est la chose la plus facile. La motivation est naturelle, les garçons veulent aller au championnat d’Europe. Ils savent que c’est un match décisif. Donc on ne s’y attarde pas, la motivation est là, elle est présente”, a-t-il souligné selon France Football. Bien évidemment, la sélection bosniaque est vraiment redoutable sur le papier avec des éléments comme Emir Spahic, Miralem Pjanic, Zvjezdan Misimovic, Edin Dzeko ou encore Vedad Ibisevic. “Il y a des joueurs de qualité. On pressentait que c’était l’équipe la plus forte avec l’équipe de France. Il y a des joueurs qui jouent dans de grands clubs européens, voilà ce que je crains”, a-t-il reconnu.

Pour terminer en tête du Groupe D, les Bleus ne doivent pas perdre contre l’équipe de Safet Susic. Une victoire ou un match nul suffiraient donc à nous préserver des barrages qui sont toujours aléatoires (aller/retour). Laurent Blanc espère sincèrement que ses joueurs voudront à tout prix l’emporter ce soir. “On a beaucoup de respect pour la Bosnie mais on n’en a pas peur. 0-0 est un score qui nous est favorable mais après il y a 90 minutes à jouer. J’espère que malgré l’enjeu, c’est celui qui fera le plus de jeu qui gagnera. Gérer un match comme ça, jouer défensivement, n’est pas ma philosophie. Ce serait une erreur de notre part”, a-t-il mis en garde. Pour réduire à néant les chances de la Bosnie, le sélectionneur veut s’appuyer encore une fois sur une solidité défensive à toute épreuve ou presque (3 buts encaissés depuis le début des éliminatoires)… malgré de nombreuses absences.

Stopper les velléités des Dragons

“Une défense performante doit être habituée à jouer ensemble. J’espère qu’après, on aura l’occasion d’installer une défense pour travailler les automatismes et trouver des affinités. On avait commencé à les trouver mais malheureusement à cause des blessures, on n’a pas réussi à continuer ce travail qui est important pour le collectif”, a-t-il convenu. Après le fiasco lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud, l’équipe de France serait bien inspirée de terminer sa campagne de qualifications en beauté face à la Serbie. Histoire de ne pas réouvrir les plaies d’un football tricolore encore en phase de convalescence…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)