Gary Cahill, le roc anglais séduit les grands d’Europe !

Vendredi dernier, Gary Cahill a honoré sa sixième sélection avec l’équipe nationale d’Angleterre contre le Monténégro (2-2, éliminatoires de l’Euro 2012). Le défenseur central des Bolton Wanderers est en train de devenir une figure marquante outre-Manche.

Gary Cahill

Les compliments pleuvent à son égard. Rares sont les personnes au Royaume de Sa Majesté qui affirment toujours que Gary Cahill est un joueur banal qui ne mérite pas de faire partie de l’équipe des Three Lions. Depuis son arrivée chez les Bolton Wanderers en janvier 2008, le défenseur central âgé de 26 ans a franchi toutes les étapes une à une afin de se retrouver propulsé sur le devant de la scène en sélection. A défaut d’être un joueur flamboyant, Gary Cahill brille par sa capacité à être souvent intraitable dans les duels qu’il a à livrer avec les attaquants adverses. Le natif de Sheffield est clairement un arrière central à l’ancienne qui ne fait pas -en général- de fioritures.

Parfois tout de même, il s’octroie un peu de liberté en montant sur les corners afin d’aller catapulter par exemple une tête dans le but. Aujourd’hui, la réputation de Gary Cahill ne cesse de croître en Angleterre… mais aussi en Europe. Après avoir failli signer à Arsenal lors du dernier mercato estival (les Gunners avaient finalement misé sur Per Mertesacker), le footballeur anglais espère vraiment qu’il pourra s’en aller pendant le mois de janvier. “Oui, j’aspire à jouer dans un grand club. En attendant, je continue de travailler dur”, a-t-il confié selon les médias britanniques. Afin de favoriser son départ, le joueur a refusé de signer un nouveau contrat en faveur des Trotters alors que son bail actuel expirera en juin 2012.

L’embarras du choix pour Cahill

Selon Tuttosport, les décideurs de la Juventus Turin auraient décidé de rejoindre le FC Barcelone ou encore Tottenham dans le rang des écuries qui ont une réelle envie de le récupérer. Les Bianconeri seraient convaincus que Gary Cahill a encore une immense marge de progression et que le fait de le faire venir en Italie pourrait lui permettre de s’améliorer nettement en particulier sur le plan tactique. Problème : les Wanderers n’ont pas l’intention de lâcher Gary Cahill s’ils n’obtiennent pas environ 20 millions d’euros. A ce prix, on voit mal quel club pourrait casser sa tirelire pendant le marché des transferts hivernal qui débutera le 1er janvier d’autant plus qu’il sera gratuit six mois plus tard !

De son côté, le manager des Spurs Harry Redknapp raffole de ce footballeur et il l’a clairement fait savoir à plusieurs reprises. En attendant d’y voir plus clair au sujet de son avenir, Gary Cahill se concentre sur les échéances à venir avec Bolton. En effet, lui et ses coéquipiers sont englués à la 20e place du classement en Premier League après avoir pris seulement 3 points sur 21 depuis le début de la saison. “C’était formidable de nous qualifier pour l’Euro 2012 mais maintenant, je dois aider mon équipe car ce club compte énormément pour moi. J’ai confiance en mes capacités même si mon début de saison n’a pas été parfait”, a-t-il reconnu. Le temps est précieux pour Gary Cahill et nul doute que lorsque le moment sera venu, il fera son entrée dans la cour des grands.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)