EdF : Ginola et les fantômes de 1993

Lors du match France-Bulgarie en 1993 (défaite 1-2, éliminatoires du Mondial 1994), David Ginola avait raté un centre et dans la foulée, l'attaquant Emil Kostadinov avait crucifié les Bleus d'une frappe surpuissante.

Après cette rencontre, le sélectionneur de l'époque Gérard Houllier n'avait pas hésité à dézinguer l'attaquant tricolore en déclarant qu'il avait “commis un crime contre l'équipe” au Parc des Princes. Aujourd'hui, David Ginola a toujours le sentiment d'être le bouc émissaire après cette soirée cauchemardesque. “Moi, on m'a toujours dit un match ça se gagne à 11 et ça se perd à 11. Sortir un élément d'un groupe pour dire, voilà c'est ta faute, je ne trouve pas cela concevable dans le sport d'aujourd'hui. Qu'on te traite d'individualiste, et que tu portes sur tes épaules le fantôme de cette élimination, je trouve ça dur ! Cette élimination, elle n'appartient qu'à moi. Quand on parle à Laurent Blanc, Éric Cantona ou Jean-Pierre Papin, on ne leur parle pas de ce match !”, a déploré l'ex-footballeur sur la chaîne Canal+ Sport.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)