Yanga-Mbiwa, l’étincelle de la Paillade

Capitaine d’une équipe de Montpellier qui tutoie actuellement les sommets de la Ligue 1 après un début de saison très prometteur, Mapou Yanga-Mbiwa s’est longuement confié au site officiel du club héraultais en revenant sur sa montée en puissance au fil des ans et ses attentes vis-à-vis de son avenir, notamment avec l’équipe de France.

Mapou Yanga-Mbiwa

Mapou Yanga-Mbiwa s’est calmé depuis sa dernière “sortie” médiatique fracassante. Interpellé par un journaliste à la suite de son expulsion contre Bordeaux (2-2), le joueur d’origine centrafricaine était sorti de ses gonds, lançant un regard noir avec la déclaration qui va bien avec. Depuis, de l’haut a coulé sous les ponts et le robuste défenseur montpelliérain est revenu sur ce menu incident. “Cette vidéo qui a tourné en boucle me fait passer pour un méchant, cela ne me ressemble pas et je veux resituer le contexte“, tempère-t-il sur le site officiel du MHSC. “Nous sommes menés 2 à 0. Je me fais expulser sur un second carton jaune que je considère comme sévère d’autant que le premier l’est aussi. J’ai à ce moment là la fatigue du match et la déception de laisser mes coéquipiers à 10. Je me retrouve après le long couloir de Chaban-Delmas (…) J’ai donc eu une réaction un peu vive, si elle a été mal perçue par le journaliste ou sa famille je m’en excuse.

Si le joueur formé au club fait encore le difficile apprentissage des médias, il ne connaît pas ce genre de problème sur le terrain où il règne impérialement depuis le début de saison. Avec déjà 145 matches de Ligue 1 dans les jambes à seulement 22 ans, Yanga-Mbiwa fait déjà figure de vieux routard du championnat hexagonal. Celui qui confesse ne “pas avoir calculé” son parcours jusqu’à chez les pros met toutefois en avant le travail qu’il a effectué pour en arriver là : “ C’est clair que sans m’en rendre vraiment compte j’ai un parcours qui commence à compter. Mais il n’y a pas de hasard. J’ai comme tout le monde pu douter à mes débuts, mais j’ai toujours pensé que le travail et la rigueur chasseraient ces doutes.

Sélectionné à quatre reprises avec l’équipe de France Espoirs, Mapou Yanga-Mbiwa espère à présent porter le maillot frappé du coq des A, à court ou moyen terme. Mais le jeune défenseur reste humble et sait qu’il doit encore progresser pour figurer dans la liste de Laurent Blanc: “Si je n’ai pas été appelé, c’est qu’il me manque encore quelque chose pour intégrer cette équipe. Cela me recentre donc sur le travail à fournir et l’envie de progresser pour pouvoir être appelé.” Mais celui-ci ne cache pas qu’il pourrait opter dans quelques années pour son “deuxième” pays, celui de ses parents, le Centrafrique : “ Il est certain que si dans 2 ou 3 ans je n’ai toujours pas été appelé en équipe de France , je pourrais donner une suite favorable à cette opportunité, on verra …” La tête sur les épaules, les pieds sur terre, Mapou Yanga-Mbiwa incarne à la perfection la nouvelle génération montante du football héraultais et français. Avec un peu de travail et de patience, il ne serait pas étonnant de le retrouver très rapidement dans la cour des grands…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)