Exclu TM, Buffon : “quelle maestria chez Andrea !” (2/2)

Après la première partie de l’interview exclusive de Gianluigi Buffon diffusée ce matin sur Top Mercato, place à une deuxième salve toute aussi intéressante !

Gianluigi Buffon

Est-ce que vous pensez pouvoir remporter le Scudetto ?

On verra. Cela ne sert à rien de se projeter au mois de mai 2012. Il y a de très belles équipes comme l’Inter, le Milan AC et Naples. Nous ne devons pas nous préoccuper des autres. À nous de travailler de la meilleure manière pour réaliser la meilleure saison possible. Il faut que le groupe progresse, n’oubliez pas que l’effectif a été chamboulé pendant l’intersaison et que la “mayonnaise” doit encore prendre. Mais je suis très confiant sur la suite des évènements. Cette Juve-là a de l’avenir.

À propos du recrutement, votre club a frappé un grand coup en récupérant le maestro Andrea Pirlo…

Oui, c’est vrai. Andrea est un magnifique joueur, un “crack” du football mondial et l’un des meilleurs joueurs italiens de l’histoire. C’est une superbe plus-value pour le club. C’est un joueur d’expérience qui va aider les jeunes à progresser et qui va pousser le groupe vers le haut. Quelle maestria chez Andrea ! (rires). C’est un artiste, un joueur de football véritable. Il ne faut pas oublier également les autres recrues comme Arturo Vidal, Mirko Vucinic, Eljero Elia, et Stephan Lichsteiner. Ce sont également de superbes joueurs.

Vous êtes professionnel depuis 1995. Quelles évolutions avez-vous perçu dans le football italien ?

Le championnat italien, malgré ses années de “vaches maigres” est encore l’un des meilleurs du monde. Je pense que le niveau de jeu est toujours aussi élevé qu’auparavant et que, et ce n’est que mon avis, le jeu est un peu plus porté vers l’attaque depuis quelques saisons. Regardez Cagliari, Naples et l’Udinese. Ces équipes pratiquent toutes un jeu très alléchant. Les très grosses écuries sont toujours là, mais des équipes qui luttaient auparavant pour la relégation s’immiscent dans la première partie du tableau et viennent tenter de troubler “l’ordre établi”. Cela fait du bien à la Serie A.

Vous comptez 110 sélections. Comment voyez-vous votre futur avec la Squadra Azzurra ?

Je veux encore gagner des titres avec mon pays. L’Euro 2012 est à l’horizon et je pense que l’on pourra faire quelque chose l’été prochain. J’ai 33 ans, mais je n’ai pas encore réfléchi à laisser ma place. Tant que je me sentirais bien, je continuerais. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il faut toujours compter sur la Squadra Azzurra.

Cliquez ici pour retrouver la première partie de l’interview publiée ce matin

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)