Le Real devra se méfier du Betis

Accueillir le Betis Séville est loin d’être aussi facile qu’on le pense pour le Real Madrid. Certes en perte de vitesse, les Andalous n’en restent pas moins l’une des équipes surprises du début de championnat en Liga, vainqueurs lors des quatre premières journées. Le Betis reste également un mauvais souvenir pour José Mourinho, alors qu’il était entraîneur de Chelsea.

José Mourinho

Qui a dit que le match était gagné d’avance pour le Real ? Ce samedi (18h), la réception du Betis Séville dans le cadre de la huitième journée du championnat espagnol (la 1e a été reportée) est loin de se présenter comme une promenade de santé pour les Madrilènes. D’abord parce que les Verts de Séville sont l’une des équipes surprises de ce premier quart de championnat. Les Andalous restent certes sur deux revers de rang, mais leur début d’exercice, lors duquel ils ont enchainé quatre victoires de rang, reste dans les mémoires. Les Sévillans ont notamment prouvé qu’ils étaient capables de battre un gros chez lui, comme ça a été le cas sur le terrain de l’Athletic Bilbao (3-2). Offensivement, le Betis n’a pas de complexe, et possède pour le moment la 4ème meilleure attaque de Liga, avec neuf buts marqués, soit autant que le Valence FC par exemple.

L’inconstance face aux “petits” et le retour des internationaux

Le Real Madrid peut aussi avoir peur de lui-même. Contre des présumés petits, Levante et le Racing Santander, les Merengue ont éprouvé les pires difficultés, na parvenant pas à marquer le moindre but et sortant de ces confrontations avec un bilan d’un match nul et une défaite. Mais ce qui peut surtout inquiéter le Real, c’est le “syndrome FIFA“. Déjà gêné par les blessures ces dernières semaines, principalement en défense, José Mourinho a récupéré des joueurs mal en point dans ce secteur suite aux rencontres de qualification au championnat d’Europe 2012, au Mondial 2014, ou amicales en ce qui concerne le Brésil par exemple. Le Français Raphaël Varane est victime d’une contracture, Ricardo Carvalho et Raul Albiol sont forfaits, Pepe et Fabio Coentrao reviennent tout juste de blessure, alors que Sergio Ramos, Arbeloa et Marcelo ont besoin de repos. Devant, Karim Benzema a lui dû renoncer pour les deux rencontres de la sélection française, et pourrait également laisser sa place face au Bétis, alors que Cristiano Ronaldo souffre de douleurs musculaires. José Mourinho pourrait donc décider de laisser plusieurs cadres au repos ce samedi, alors que se profile un affrontement capital face à l’OL mardi en C1.

Mourinho a déjà perdu face au Bétis

Le “Special One” justement garde un mauvais souvenir du Betis Séville. En 2005, alors qu’il était manager de Chelsea, les deux formations étaient dans la même poule en Ligue des champions. Lors du match à Séville, les Blues avaient absolument besoin de prendre des points pour terminer premiers du groupe, mais s’étaient inclinés (1-0), concédant par la même occasion leur 1ère défaite de la saison. Au-delà de la simple défaite, dont on ne doute pas qu’elle doit déjà rester dans la mémoire du Portugais, le résultat avait fait que Chelsea ne termine que 2ème du groupe, et affronte donc le 1er d’une autre poule en huitième de finale de C1. Celui-ci n’avait été autre que le Barça de Rijkaard et Ronaldinho à l’époque, éliminant Chelsea pour aller remporter ensuite la C1 à Saint-Denis au stade de France, face à Arsenal. Le type de souvenir que José Mourinho aimerait effacer au plus vite.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)