Benzema et Madrid font très mal à Lyon

Le Real Madrid n’a fait qu’une bouchée de l’OL ce mardi (4-0) en C1. Karim Benzema, buteur et passeur décisif, a fait très mal à son ancien club, qui devra tenter de limiter la casse lors du match retour dans deux semaines, pour conserver la 2ème place du groupe.

Real

Le constat est sévère, mais il est réaliste : Lyon n’a pas existé face au Real. Dans le choc du groupe D en ligue des champions, ce mardi à Santiago Bernabeu, Madrid n’a pas laissé la moindre chance à l’Olympique Lyonnais. Si la défaite des Gones n’est pas réellement une surprise, le score (4-0) peut inquiéter l’Olympique Lyonnais, qui recevra la Maison Blanche dans quinze jours. Au vu de la première mi-temps, on ne peut que se dire que l’Olympique Lyonnais s’en sort bien. Dès les premières minutes de jeu, l’équipe mise en place par Rémi Garde est prise à la gorge. La possession madrilène est insolente, les frappes au but d’Hugo Lloris s’enchaînent et c’est pourtant assez paradoxalement sur coup de pied arrêté seulement que le Real parvient à ouvrir la marque. A la 19e minute, Mesut Özil, toujours aussi à l’aise sur corner, dépose le ballon sur la tête de Cristiano Ronaldo, qui croise au deuxième poteau où se trouve Karim Benzema, une nouvelle fois buteur contre son ancien club. Le but merengue n’arrange pas les affaires des Gones, bien au contraire, puisque ceux-ci se délitent au fur et à mesure qu’avance la 1ère période. Sur un centre de Michel Bastos, Gomis marque mais son but est refusé pour hors-jeu, flagrant, et c’est à peu près le seul sursaut d’orgueil des Rhodaniens. A quelques minutes de la pause, Benzema s’offre même un doublé, mais l’arbitre refuse le but à l’international tricolore, considérant que Xabi Alonso a joué le coup-franc sans partienter le coup de sifflet, alors que l’officiel n’en avait pas donné la consigne. Le but était bien valable, mais au repos, Lyon rentre au vestiaire avec un écart minimum d’un but.

Trois buts encaissés en deuxième période

Mais voila, ça ne va pas durer bien longtemps. A peine deux minutes après que le jeu a repris, sur un long ballon haut en profondeur, Bakari Koné glisse et laisse filer Benzema, qui au lieu de la jouer seul sert superbement Sami Khedira en retrait et plein centre, trompant facilement Lloris (2-0, 47e). A partir de là tout n’est plus qu’une formalité pour le Real, qui accroit sa domination et se permet de marquer un 3ème but (55e), sur une frappe d’Özil poussée dans ses propres filets par le portier lyonnais, puis Aly Cissokho. Madrid contrôle, gère sa fin de rencontre, marque un nouveau but refusé à Ronaldo, de manière une nouvelle fois douteuse, pour un hors-jeu passif de Kaka, et l’OL n’en finit plus de couler. Lloris, pourtant quasiment irréprochable tout au long de la soirée, encaisse un 4ème but, sur corner, signé Sergio Ramos (81e). Le score ne bouge plus, mais les Lyonnais eux se sont bien fait bouger. Le score mais surtout la qualité de jeu montrent l’écart entre les deux formations cette année, et peut inquiéter l’OL dans sa quête de la deuxième place du groupe derrière Madrid, avant le match retour dans deux semaines.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)